Elizabeth Williams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Betty Williams (homonymie) et Williams.
Elizabeth Williams
Image illustrative de l'article Elizabeth Williams
Fiche d’identité
Nom complet Elizabeth Olatayo Williams
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (24 ans)
Fairfax
Taille 1,91 m (6 3)
Poids 87 kg (191 lb)
Surnom Liz
Situation en club
Club actuel Dream d'Atlanta
Nadejda Orenbourg
Numéro 52
?
Poste pivot-ailière forte
Carrière universitaire ou amateur
?-2011
2011-2015
Princess Anne HS
Blue Devils de Duke
Draft WNBA
Année 2015
Position 4e
Franchise Sun du Connecticut
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2015
2016

2015-2016
2016-2017
Sun du Connecticut
Dream d'Atlanta

Ormanspor
Nadejda Orenbourg
03,3
11,9[1]

?
en c.

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Elizabeth Williams dite aussi Liz Williams, née le à Fairfax en Virginie, est une joueuse américaine de basket-ball.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lycéenne très cotée, elle est élue MVP du McDonald’s All-America game avec 23 points, 11 rebonds, 2 contres, 1 interception et 1 passe décisive en 19 minutes. Elle choisit les Blue Devils de Duke pour sa formation universitaire[2].

Elle est la seconde joueuse de Duke nommée meilleure défenseure NCAA de l'année et la seconde joueuse de l'histoire de l'ACC nommée dans le meilleur cinq quatre années consécutives. Elle est également nommée quatre fois meilleure défenseure de la conférence et y devient la première à inscrire au moins 1 900 points, 1 000 rebonds et 400 contres. Elle est la seconde Blue Devils à passer la barre des 1 000 rebonds en carrière. Elle obtient un contre dans 91 rencontres consécutives, ce qui également un record de l'ACC. Elle atteint les 1 000 points en seulement 69 matches, ce qui en fait la quatrième plus rapide de Duke à passer cette barrière. Elle figure parmi les six joueuses de Duke à avoir réussi un triple-double. Ses 426 contres sont le 9e total historique de la NCAA, le second de l'ACC et des Blue Devils. Ses 44 contres en tournoi final sont le 5e total de l'ACC. Ses 116 contres lors sa saison rookie (avec une pointe à 12 face à Wake Forest) sont inégalés dans l'ACC et la sixième performance nationale. Ses quatre saisons sont parmi les sept meilleures de l'histoire de l'université aux contres : 4e en freshman (116), 5e en junior (108), 6e en sophomore (107) et 7e en senior (95)[2]. Le , Duke retire son maillot no 1 devenant la troisième joueuse à recevoir cet honneur après les seules Alana Beard (#20) et Lindsey Harding (#10)[3].

Le Sun du Connecticut la choisit en quatrième position de la draft WNBA 2015. En rookie, ses moyennes sont de 3,3 points et 3,2 rebonds en 11.7 minutes par rencontre en 21 participations. Ses 19 contres sont la meilleure performance à égalité de l'équipe en 2015[4].

En février 2016, le Sun la transfère au Dream d'Atlanta contre le quatrième choix de la draft WNBA 2016[4]. A l'issue de cette saison, elle est élue Joueuse ayant le plus progressé et commente ainsi sa récompense : « Le changement de scène est la première chose que je mettrais en exergue. Pour en venir à cette équipe, coach Cooper a eu beaucoup confiance en moi dès le début. Revenir en bonne santé et avoir joué en Turquie m'a aussi donné de la confiance »[5].

À l'étranger[modifier | modifier le code]

En 2015-2016, elle joue à l'université d'Istanbul où début février ses statistiques sont de 17,5 points à 48,5 % d'adresse et 10,6 rebonds en 14 rencontres[4].

Elle s'engage en Europe pour 2016-2017 avec le club russe de Nadejda Orenbourg. Début novembre, elle inscrit 13 points et 12 rebonds pour contribuer à la victoire de son équipe sur Villeneuve-d'Ascq[6].

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

En 2009, elle conduit l'équipe américaine des U16 à 8 victoires pour une seule défaite[réf. nécessaire].

Elle conduit l'équipe américaine des U16 à 5 victoires sans revers au Championnat des Amériques de 2009 avec des moyennes de 13,4 points et 1,4 contre par match. Elle est nommée MVP du tournoi[2].

L'année suivante, son équipe s'impose avec huit succès sans revers au Championnat du monde U17 de 2010 avec les plu fortes moyennes de son équipe aux points (13,5) et aux rebonds (7,6)[2]. Et en 2011, elle débute six des neuf rencontres du championnat du monde U19, également remporté par les Américains avec 8,9 points et 5,0 rebonds[2].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En juin 2016, elle est récompensée par le WNBA Cares Community Assist Award} pour son action en faveur de la lecture par les jeunes[7].

Club[modifier | modifier le code]

NCAA[modifier | modifier le code]

WNBA[modifier | modifier le code]

Étranger[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Elizabeth Williams », WNBA (consulté le 20 septembre 2016)
  2. a, b, c, d et e « Elizabeth Williams », WNBA (consulté le 26 juillet 2015)
  3. (en) « Duke to Retire Elizabeth Williams' Jersey Dec. 29 », WNBA, (consulté le 6 décembre 2016)
  4. a, b et c (en) « Sun Trade Elizabeth Williams To Dream For Fourth Pick In 2016 WNBA Draft », WNBA, (consulté le 6 février 2016)
  5. (en) Doug Feinberg, « Nneka Ogwumike wins AP WNBA Player of the Year award », (consulté le 20 septembre 2016)
  6. Vincent Thiollière, « EUROLEAGUE : VILLENEUVE D'ASCQ CÈDE À ORENBOURG », bebasket.fr, (consulté le 3 novembre 2016)
  7. (en) « Elizabeth Williams Wins June’s State Farm Community Assist Award », wnba.com, (consulté le 23 juillet 2016)
  8. (en) Tim Booth, « Moore leads West past East 130-121 in WNBA All-Star Game », wnba.com, (consulté le 24 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]