Elizabeth Sackler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Elizabeth Sackler
Elizabeth A. Sackler.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
New Lincoln School (en) (diplôme d'études secondaires (en)) ()
Union Institute & University (en) (Philosophiæ doctor) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Arthur M. Sackler (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Women's Caucus for Art Lifetime Achievement Award (en) ()
Distinguished Service to the Visual Arts Award (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Elizabeth Ann Sackler (née le ) est une historienne de l'art américaine. Elle est la fondatrice du Centre Elizabeth A. Sackler pour l'art féministe au Brooklyn Museum.

Premières années et études[modifier | modifier le code]

Elizabeth Sackler est née à New York. Ses parents sont Else Sackler (née Jorgensen), originaire du Danemark, et Arthur M. Sackler (en), psychiatre, entrepreneur et philanthrope[1]. Elle a une sœur, Carol Master[2]. En 1966, elle est diplômée à la New Lincoln School (en), une High school privée expérimentale New York[3]. En 1997, elle obtient un doctorat de l'Union Institute & University (en)[4],[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1992, elle fonde et devient présidente de l'American Indian Ritual Object Repatriation Foundation[6]. Elle est présidente de L'Arthur M. Sackler Foundation, à New York et de l'Elizabeth A. Sackler Foundation.

Brooklyn Museum[modifier | modifier le code]

En 2007, elle fonde le Centre Elizabeth A. Sackler pour l'art féministe, le premier musée consacré aux artistes femmes et féministes de l'art, situé au Brooklyn Museum. Une pièce maîtresse de la collection est l'installation de The Dinner Party, œuvre de Judy Chicago[7],[8].

En juin 2014, Elizabeth Sackler est devenue la première femme à être élue présidente par le conseil d'administration du Brooklyn Museum[9],[10]. Elle a occupé ce poste jusqu'en juin 2016[11]. Elle est membre du Conseil d'administration du Brooklyn Museum depuis l'an 2000[12].

Honneurs et récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Native American Film and Video Celebration, Lincoln Center, (New York), Prix d'Honneur, productrice exécutive de Life Spirit
  • 1998 : The Union Institute (Cincinnati), prix Sussman pour l'Excellence académique
  • 1999 : Yurok Tribal Council (Eureka)
  • 2002 : Brooklyn Museum, prix Community Committee's Women in the Arts
  • 2003 : Women’s eNews (New York), prix « 21 leaders du 21e siècle »
  • 2004 : Women’s Caucus for Art (Seattle), prix du Président
  • 2005 : Drums Along The Hudson (New York), Natif américain de l'année
  • 2006 : ArtTable Award, service distingué pour les Arts visuels
  • 2007 : Moore College of Art, prix « femme visionnaire »
  • 2015 : l'atelier artistique du Collège International (SACI), maîtrise honoraire en beaux-arts[13]

Fonctions de gérance et de direction[modifier | modifier le code]

  • Membre du National Council on Public History (en)
  • Fellow for Life (membre à vie) du Metropolitan Museum of Art
  • Membre du cercles des fondateurs de l'Institute of American Indian Arts Museum (Santa Fe)
  • 1987–présent : directrice générale de la Arthur M. Sackler Foundation (New York)
  • 1992–présent : fondatrice et présidente de l'American Indian Ritual Object Repatriation Foundation (New York, NY)
  • 1995-1999 : présidente-fondatrice des Amis des galeries Freer and Sackler de la Smithsonian Institution (Washington)
  • 2000–présent : membre du conseil consultatif du National Museum of Women in the Arts (Washington)
  • 2000–présent : membre du Conseil d'administration, du Comité des Collections, du Comité Exécutif Brooklyn Museum
    • 2014-2016 : présidente du Conseil d'administration
  • 2001–présent : présidente de l'Elizabeth A. Sackler Foundation (New York)
  • 2001-2006 : New Mexico Statuary Hall Foundation, Office of Indian Affairs (Santa Fe), membre du conseil national de la Statuary Hall Collection, Washington

Travaux et publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Elizabeth Sackler - New York, New York Passenger and Crew Lists, 1909 », sur FamilySearch,
  2. « Paid Notice: Deaths – Sackler, Else », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  3. Alli Maloney, « Art and activism: The compass points of Elizabeth Sackler’s storied career », Women in the World, The New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Elizabeth A. Sackler, Repatriation: The Reculturalization of the Indigenous Peoples of America: A Shero's Journey and the Creation of the American Indian Ritual Object Repatriation Foundation, Brattleboro, VT, Union Institute, , Thesis/dissertation (OCLC 43869349)
  5. « Art Advocate to Speak at Union Institute & University's Los Angeles Commencement », Union Institute & University News,‎ (lire en ligne)
  6. (en) « Elizabeth Sackler », The Repatriation Foundation
  7. Victoria Selbach, « Interview with Elizabeth A. Sackler », PoetsArtists, Bloomington, IL, GOSS183 Publishing House, vol. 45,‎ (lire en ligne)
  8. Carey Lovelace, « A Feast of Feminist Art », Ms. Magazine,‎ fall 2004 (lire en ligne)
  9. Robin Pogrebin, « Elizabeth A. Sackler to Lead Brooklyn Museum Board », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  10. Sarah Cascone, « Elizabeth Sackler Wants Matrons of the Arts - artnet News », Artnet,‎ (lire en ligne)
  11. Hannah Ghorashi, « Brooklyn Museum Elects Barbara M. Vogelstein As Board Chair », ARTnews,‎ (lire en ligne)
  12. Sarah Cascone, « Elizabeth Sackler Named Brooklyn Museum's First Chairwoman », Artnet,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Mary Beckinsale, « SACI MFA in Studio Art Commencement - April 2015 (Part 5/9 - Mary Beckinsale and Elizabeth Sackler) » [vidéo], sur SACI Florence,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

icône vidéo Vidéo externe
Elizabeth Sackler, !Women Art Revolution, Stanford University, February 6, 2007, Brooklyn, New York