Elizabeth Barton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barton.
Elizabeth Barton
Elizabeth-Barton.jpg
Fonction
Cardinal
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Aldington (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Autres informations
Religion

Elizabeth Barton (née vers 1506 dans le Kent et exécutée le à Tyburn), connue comme la « Nonne du Kent » (The Nun of Kent), et la « jeune fille sainte de Londres » (The Holy Maid of London), ou encore la « sainte du Kent », fut une religieuse anglaise.

Elle est célèbre pour avoir vivement critiqué Henri VIII pour la séparation de l'Église d'Angleterre de celle de Rome, à l'origine de l'anglicanisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Religieuse au couvent du Saint-Sépulcre à Canterbury, elle se donna pour prophétesse. Des hommes graves, entre autres l'évêque John Fisher, crurent à sa bonne foi.

Elle fut une fervente partisane de l'Église catholique romaine pendant une période troublée de l'histoire de l'Angleterre, lorsque le roi Henri VIII se déclara chef de l'Église d'Angleterre dans le but de divorcer de sa femme Catherine d'Aragon et épouser Anne Boleyn. Le pape avait interdit ce divorce, excommuniant Henri du même coup.

Elizabeth Barton prétendait qu'elle recevait des messages de Dieu pendant ses crises d'épilepsie, prophétisant la mort du roi en six mois s'il se mariait avec Anne Boleyn. Comme porte-parole de l'opposition contre les actions du roi, elle devint très célèbre à Londres et à travers toute l'Angleterre. Ses revendications furent soutenues par beaucoup de dirigeants de l'Église catholique. Les prophéties d'Elizabeth Barton se révélèrent néanmoins fausses, puisque Henri survécut près de quinze ans.

Elizabeth Barton fut arrêtée en avril 1534 et pendue à Tyburn pour trahison.

Source[modifier | modifier le code]