Eliza Orzeszkowa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eliza Orzeszkowa
Eliza Orzeszkowa.PNG
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Milkowszczyzna (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
HrodnaVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Parish cemetery in Grodno (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Eliza Korwin-PawłowskaVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
E. O.
Bąk (z Wa-Lit-No)
Li…ka
Gabriela LitwinkaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Stanisław Nahorski (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaines
Genres artistiques
Nouvelle, récit (d), romanVoir et modifier les données sur Wikidata
POL COA Korwin.svg
blason
Œuvres principales
Nad Niemnem (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature d'Eliza Orzeszkowa
signature

Eliza Orzeszkowa (6 juin 1841, Milkowszczyzna - 18 mai 1910, Grodno) est une romancière polonaise. Elle est reconnue comme l’une des principales écrivaines du positivisme, un courant philosophique fondé au XIXe siècle par Auguste Comte[1]. En 1905, elle est nominée pour le prix Nobel de littérature[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Eliza Pawłowski grandit au sein d’une famille noble de Milkowszczyzna, appartenant depuis à la Biélorussie[2]. À l'âge de seize ans, elle se marie avec Piotr Orzeszko, un noble polonais de deux fois son âge, exilé en Sibérie après l'insurrection de Janvier 1863. Le couple se sépare légalement 1869[3].

En 1894, l’autrice se remarie avec Stanisław Nahorski, après une relation amoureuse de trente ans. Celui-ci décède quelques années plus tard[4],[5].

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

Eliza Orzeszkowa a écrit une série de 30 romans et 120 esquisses de romans, des drames et des nouvelles, traitant principalement des conditions sociales de son pays occupé. Son roman Eli Makower (1875) décrit les relations entre la population juive et la noblesse polonaise, alors que Meir Ezofowicz (1878), s’intéresse au conflit entre l'orthodoxie juive et le libéralisme moderne[2],[6].

En 1880, Eliza Orzeszkowa réalise une étude sur le patriotisme et le cosmopolitisme[3].

En 1888, l’écrivaine consacre deux romans au Niémen, fleuve d'Europe de l'Est, qui parcourt les territoires de la Biélorussie, de la Lituanie et de la Russie. L’ouvrage Cham (The Boor) se concentre sur la vie des pêcheurs du fleuve. Son roman le plus célèbre, Nad Niemnem (On the Niemen), traite des questions liées à l'aristocratie polonaise dans le contexte de l'ordre politique et social[4],[7].

En 1905, Eliza Orzeszkowa est nominée aux côtés d’Henryk Sienkiewicz et Léon Tolstoï pour le prix Nobel de littérature. Celui-ci est finalement décerné à Henryk Sienkiewicz. Selon les documents officiels du comité du prix Nobel, l'idée de diviser le prix a été rejetée et seul ce dernier a fini par être le lauréat[8].

Une rétrospective de ses travaux est publiée à Varsovie entre 1884-1888. Une grande partie de sa production est également disponible en traduction allemande[2].

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Histoire d'un juif, traduit du polonais par Ladislas Mickiewicz, Paris, Louis Westhausser, 1887, ISBN 2013373066
  • Le Rustre (Cham), 1888
  • Les Aventures du petit Jean, traduit du polonais par Léon Golschmann et Ernest Jaubert, illustrations de René Lelong, Paris, Firmin-Didot, 1894, ISBN 2013617380
  • 1903 : Idylles brisées, traduit du polonais par V. de Zabiello, Paris, éditeur Dujarric
  • Meyer et Isaac : roman de mœurs juives, traduit du polonais par B. Kozakiewicz, Paris, Bibliothèque-Charpentier, 1909, Meïr Ezofowicz, traduit du polonais par Ladislas Mickiewicz, préface d'Annie Kriegel, commentaire historique par Alexandre Derczansky, ill. de Michal Elwiro Andriolli, Paris, R. Laffont, 1983, ISBN 2221010558, ISBN 2013373074

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Eliza Orzeszkowa (1841-1910) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 9 juin 2018)
  2. a b c et d (en) « Eliza Orzeszkowa - Biography », sur https://www.britannica.com
  3. a et b Marek Adamiec, « Eliza Orzeszkowa », sur literat.ug.edu.pl (consulté le 9 juin 2018)
  4. a et b (pl) « ORZESZKOWA ELIZA (1841-1910) - Ściągi, wypracowania, lektury - Bryk.pl », sur www.bryk.pl (consulté le 9 juin 2018)
  5. (pl) « Eliza Orzeszkowa 6.06.1841—18.05.1910 »
  6. « Bibliography - Eliza Orzeszkowa »
  7. (pl) « Na paradzie będzie obecna Eliza Orzeszkowa i ... ? | iOchota.pl », iOchota.pl,‎ (lire en ligne)
  8. « The Nobel Prize in Literature: Nominations and Reports 1901–1950 », sur www.nobelprize.org (consulté le 9 juin 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]