Eliza Orzeszkowa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eliza Orzeszkowa
Eliza Orzeszkowa.PNG
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Milkowszczyzna (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
HrodnaVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Parish cemetery in Grodno (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Eliza Korwin-PawłowskaVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonymes
E. O.
Bąk (z Wa-Lit-No)
Li…ka
Gabriela LitwinkaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Genres artistiques
Nouvelle, récit (d), romanVoir et modifier les données sur Wikidata
POL COA Korwin.svg

blason

Œuvres réputées
Nad Niemnem (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature d'Eliza Orzeszkowa

signature

Eliza Orzeszkowa est une femme de lettres polonaise, née le et décédée à Grodno le . Elle devient à 16 ans l'épouse de Piotr Orzeszko, exilé en Sibérie après l'insurrection de janvier 1863. Elle se remarie en 1894 avec Stanisław Nahorski. Son œuvre est rattachée au courant positiviste.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • 1887 : Histoire d'un juif, traduit du polonais par Ladislas Mickiewicz, Paris, éditeur Louis Westhausser
  • 1888 : Le Rustre (Cham)
  • 1894 : Les Aventures du petit Jean, traduit du polonais par Léon Golschmann et Ernest Jaubert, illustrations de René Lelong, Paris, Firmin-Didot (disponible sur Gallica)
  • 1903 : Idylles brisées, traduit du polonais par V. de Zabiello, Paris, éditeur Dujarric
  • 1909 : Meïr : roman de mœurs juives, traduit du polonais par B. Kozakiewicz, Paris, Bibliothèque-Charpentier. (Nouvelle édition en 1983 : Meïr Ezofowicz, traduit du polonais par Ladislas Mickiewicz ; préface d'Annie Kriegel ; commentaire historique par Alexandre Derczansky ; ill. de Michal Elwiro Andriolli, Paris, R. Laffont)

Liens externes[modifier | modifier le code]