Elisabeth Waldheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Waldheim (homonymie).
Elisabeth Waldheim
Image illustrative de l'article Elisabeth Waldheim
Première dame d'Autriche
 – 
(6 ans)
Prédécesseur Herma Kirchschläger
Successeur Edith Klestil
Biographie
Nom de naissance Elisabeth Ritschel
Date de naissance
Lieu de naissance Vienne (Autriche)
Date de décès (à 94 ans)
Lieu de décès Vienne (Autriche)
Conjoint Kurt Waldheim

Elisabeth Waldheim, née Ritschel le à Vienne et morte le dans la même ville[1], est l'épouse de Kurt Waldheim, ancien secrétaire général des Nations unies et président fédéral d'Autriche, duquel elle partage la vie de 1944 à la mort de celui-ci en 2007.

Par son mariage, elle est la première dame d'Autriche du au , c'est-à-dire durant la présidence de son mari.

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Née à Vienne, elle est l'aînée des trois filles de Wilhelm Ritschel et de sa femme Hildegarde. Son père, officier militaire dans l'armée impériale, est devenu homme d'affaires après la chute de l'empire des Habsbourg. Elisabeth a reçu son nom de l'ancienne impératrice autrichienne Élisabeth en Bavière et était même surnommée « Sissy ».

Elisabeth a étudié le droit à l'université de Vienne, où elle a rencontré Kurt Waldheim pour la première fois. Ils se sont mariés à Vienne le 19 août 1944, au milieu de la Seconde Guerre mondiale. Leur première fille Lieselotte est née en 1945.

Elisabeth a renoncé à son propre travail pour soutenir la carrière diplomatique et politique de son mari, devenu le ministre autrichien des Affaires étrangères et secrétaire général des Nations unies. En 1986, il a été élu président fédéral de l'Autriche et elle est devenue première dame d'Autriche.

Le couple a eu trois enfants : une fille, Lieselotte Waldheim-Natural, qui travaille aux Nations unies, une autre fille, Christa Waldheim-Karas, qui est devenue artiste et a épousé Othmar Karas, un député européen de nationalité autrichienne, et un fils, Gerhard Waldheim, qui est un banquier d'investissement.

Elisabeth Waldheim parlait l'allemand, l'anglais et le français. Selon Dan van der Vat, Elisabeth Waldheim était une nazie convaincue. Elle était également la fille d'un nazi autrichien[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Elisabeth Waldheim im 95. Lebensjahr gestorben », Kurier,
  2. (de) Österreichs First Ladies, Senta Ziegler, Ueberreuter, Vienne, 1999

Liens externes[modifier | modifier le code]