Elisabeth Kaufmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Elisabeth Kaufmann
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Elisabeth Kaufmann, née le à Hidegkút et morte en 1991 à Genève, est une artiste peintre suisse d'origine hongroise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née dans une famille d'artisans en Hongrie en 1904, elle s'établit en 1912 en Suisse[1]. Elle se forme à Berne dans le domaine des beaux-arts dans l'atelier de Joseph Simon Volmar, puis à Düsseldorf dans l'atelier de Junghaus, à Paris à l'École nationale supérieure des beaux-arts et enfin à Budapest dans l'atelier de János Vaszary.

En 1932, elle se marie avec Ernest Adler et s'installe à Genève. Ses médiums de prédilection sont la peinture à l'huile, l'aquarelle, la peinture sur verre et la gravure sur cuivre[2].

Après la Seconde Guerre mondiale, elle se tourne peu à peu vers la peinture abstraite. Dès 1953, Elisabeth Kaufmann expose régulièrement avec la Société des Femmes peintres et sculpteurs suisses.

Elle expose pour la première fois à Genève au Musée Rath en 1931[3].

Lors de son passage à Saint-Gall, elle fait partie du groupe Kreis Boden. Elle meurt en 1991 à Genève[4].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1931 : Elisabeth Kaufmann, Marcel d'Eternod, Théo. Divorne, Alexandre de Spengler : catalogue exposition, Musée Rath, Genève du 1 au 3 avril 1931
  • 1935 : Elisabeth Adler-Kaufmann, Yvonne Heilbronner : Musée Rath, Genève du 3 au 25 avril 1935
  • 1967 : Grenier d'art, Place de la Fusterie, Genève
  • 1968 : Grenier d'art, Place de la Fusterie, Genève
  • 1970 : Exposition de la Section genevoise des femmes peintres et sculpteurs, Musée Rath, Genève[5]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Elisabeth Kaufmann », sur http://www.sikart.ch (consulté le 16 mars 2017)
  2. « Adler-Kaufmann, Elisabeth », sur www.sikart.ch, (consulté le 30 mars 2017)
  3. « Au musée Rath: Marcel d'Ethernod, Theo Divorne, Elisabeth Kaufmann, Alexandre de Spengler », Journal de Genève,‎ (lire en ligne)
  4. Courthion, Pierre, Elisabeth Kaufmann, Genève, Ed. Kossodo,
  5. « Société des femmes peintre : une trop grande routine », sur http://www.letempsarchives.ch (consulté le 30 mars 17)