Élisée Cavaillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Elisée Cavaillon)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Elisée Cavaillon
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Activité

Élisée Cavaillon né à Nîmes le et mort à Paris le est un sculpteur et peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élisée Cavaillon expose à la Société nationale des beaux-arts de 1903 à 1925 ainsi qu'au Salon d'automne — dont il est sociétaire dès 1913 — et au Salon des Tuileries depuis sa création.

Son exposition particulière aux Quatre chemins en 1928 est remarquée ainsi que, l'année suivante, celle qu'il fait à la galerie Vignal[1].

Membre de la Bande à Schnegg[2], après la Première Guerre mondiale, il décide de se consacrer à la peinture[3].

Ses œuvres sont conservées dans le cabinet du préfet de Versailles et aux musées des Beaux-Arts art de Nîmes, Carpentras et Tarbes. Le jardin public de Quimper abrite une de ses sculptures[4].

Il meurt le à l'hôpital Necker dans le 15e arrondissement de Paris[5], et, est inhumé au Cimetière parisien de Bagneux (47e division)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Figaro artistique, vol. 6, 1928, p. 371.
  2. Michel Dufet, La Bande à Schnegg, catalogue de l'exposition : préfecture de Paris au Musée Bourdelle, Paris, juin-septembre 1974.
  3. L'Âge nouveau, no 6-10, 1938, p. 359.
  4. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 254.
  5. Archives de Paris 15e, acte de décès no 1600, année 1954 (vue 9/31)
  6. Registre journalier d'inhumation du cimetière de Bagneux de 1954, en date du 10 mai (page 14/29).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Turpin, Quelques peintres du temps présent 1re série. Georges Barat-Levraux, Maurice Barbey, Élisée Cavaillon, Roland Chavenon, Marguerite Crissay, Paul C. Delaroche, André Favory, Antoine-Pierre Gallien, Gilardoni, Maxime Juan, André Lhote, Jean Peské, Henry Ramey, P. Ysern y Allié, 1922.
  • René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 254.
  • Dictionnaire Bénézit, 1961.

Liens externes[modifier | modifier le code]