Elijah Parish Lovejoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elijah Parish Lovejoy
Appletons' Lovejoy Elijah Parish.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Albion (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 34 ans)
AltonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Princeton Theological Seminary (en)
Colby CollegeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Elijah Parish Lovejoy (9 novembre 1802 - 7 novembre 1837) était un journaliste et un abolitionniste américain qui fut tué à Alton dans l'Illinois pour avoir tenté de défendre sa presse contre des émeutiers favorable à l'esclavage.

À trois reprises, les presses utilisées par Lovejoy avaient été détruites par des émeutiers. Réfugié dans son imprimerie, il tentait cette fois de résister, arme à la main. Les émeutiers parvinrent toutefois à mettre le feu au bâtiment, avant de tirer sur Lovejoy alors que ce dernier fuyait le bâtiment en flammes. Sa mort déclencha une controverse nationale entre abolitionnistes et anti-abolitionnistes. L'avocat Wendell Phillips prit la défense de l'imprimeur lors d'un discours délivré au Faneuil Hall de Boston le 8 décembre 1837, en l'élevant au rang de champion de la liberté de la presse[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]