Elig-Mfomo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elig.

Elig-Mfomo
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Centre
Département Lekié
Démographie
Population 16 161 hab. (2005[1])
Géographie
Coordonnées 4° 37′ 47″ nord, 11° 42′ 25″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région du Centre (Cameroun)

Voir sur la carte administrative du Centre (Cameroun)
City locator 14.svg
Elig-Mfomo

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Elig-Mfomo

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Elig-Mfomo

Elig-Mfomo est une commune du Cameroun située dans la région du Centre et le département de la Lekié, à 60 km de Yaoundé[2], sur la route qui relie Obala à Eyenmeyong[3].

Population[modifier | modifier le code]

En 1964-1965, 1 019 habitants ont été dénombrés dans le village, principalement des Eton du clan Essele[3].

Lors du recensement de 2005, la commune comptait 16 161 habitants[1], dont 996 pour Elig-Mfomo proprement dit.

Organisation[modifier | modifier le code]

Outre Elig-Mfomo, la commune comprend les villages suivants[1] :

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Elig-Mfomo dispose d'un marché mensuel, d'un poste à essence, d'un centre de santé, d'une école publique et d'une école catholique[3]. Une mission catholique y a été créée en 1961[2].

Personnalités liées à Elig-Mfomo[modifier | modifier le code]

Le philosophe Marcien Towa a été le maire d'Elig-Mfomo[4] de janvier 1996 à juin 2002[5]. 2- Le professeur [ASSE Bienvenue ] = = professeur de Topographie depuis 2014 est maintenant en service au Minesec

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Troisième recensement général de la population et de l'habitat (3e RGPH, 2005), Bureau central des recensements et des études de population du Cameroun (BUCREP), 2010.
  2. a et b Aloyse Kisito et Patrice Essono, L'annonce de l'Évangile au Cameroun. L'oeuvre missionnaire des Pallottins de 1890 à 1916 et de 1964 à 2010, Karthala, 2013, p. 337 (ISBN 9782811110352)
  3. a b et c Dictionnaire des villages de la Lekié, Centre ORSTOM de Yaoundé, mars 1966, p. 8, [lire en ligne]
  4. (en) Biodun Jeyifo, The Oxford Encyclopedia of African Thought: Abol-impe, volume 1, Oxford University Press, 2010, p. 385 (ISBN 9780195334739)
  5. Eugène C. Shema , « Marcien Towa, le départ d’un libre penseur », Journal du Cameroun, 3 juillet 2014, [lire en ligne]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des villages de la Lekié, Centre ORSTOM de Yaoundé, mars 1966, 75 p., [lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Elig-Mfomo, sur le site Communes et villes unies du Cameroun (CVUC)