Eliana Burki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eliana Burki
Bardentreffen 2009 2169.jpg
La joueuse de cor des Alpes Eliana Burki, au Festival Bardentreffen à Nuremberg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument

Eliana Burki, née le à Feldbrunnen (canton de Soleure), est une musicienne suisse, connue pour son jeu non traditionnel du cor des Alpes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eliana Burki en 2017

À l'âge de 6 ans, Eliana se passionne pour le cor des Alpes[1],[2],[3]. Elle apparaît en public pour la première fois, à l'age de neuf ans, à l’occasion d'un festival de Yodel à Schönenwerd ou elle est la seule femme[1].

N’aimant pas le comportement traditionnel à l’égard du cor des Alpes, Eliana Burki décide de l'utiliser pour d'autre styles de musique, comme le tango, le rock, le blues, le funk, la musique pop ou le jazz[4],[5],[6],[3],[2].

À 16 ans, elle abandonne sa formation d'auxiliaire vétérinaire pour étudier le piano et le chant à l’Académie de musique de Bâle, le cor des Alpes ne comptant pas parmi les instruments enseignés[7]. En parallèle, elle donne des concerts de cor des Alpes classiques en tant que soliste avec différents orchestres.

En plus de son activité de musicienne, Eliana Burki pratique bénévolement la musicothérapie dans une clinique pour enfants de Davos. Grâce à ses cours de cor des Alpes, elle aide les enfants atteints de mucoviscidose. La technique de respiration utilisée favorise la guérison physique et mentale des enfants[7].

Elle se produit dans de nombreux pays,[2],[3],[6].

En 2008, Eliana Burki s’installe dans l'ancien théâtre de La Neuveville[4].

Eliana Burki et son groupe sont programmés pour des représentations dans le monde entier. Elle a fait des apparitions spéciales lors du tirage au sort de l'équipe pour l'Euro 2008 et en tant qu'ambassadrice de la musique suisse. En 2007 sort son CD Heartbeat, produit par David Richards et enregistré aux Mountain Studios. Vient ensuite l'album Travellin' Root, produit par John Boylan, en 2011.

Sur l'album Alpine Horn Symphonic sorti en 2012, on peut l'entendre en tant que soliste avec l'Orchestre de la radio de Munich sous la direction de Johannes Schlaefli, dans des œuvres de Daniel Schnyder, de Jean Daetwyler et d'elle-même. En 2016 son album Arcardia est produit en collaboration avec le producteur Christian Lohr et le Solis String Quartet.

Eliana Burki vit entre Soleure, en Suisse, et Los Angeles, aux États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) « Alphorn-Queen zwischen Pop und Funk »
  2. a b et c Marc Zumbach, « Documentary "Les alpes vues du ciel" », (consulté le 10 mai 2019)
  3. a b et c « Eliana Burki réinvente le cor des Alpes - Vidéo », sur Play RTS (consulté le 10 mai 2019)
  4. a et b « Le joli cor d'Eliana Burki », sur www.arcinfo.ch (consulté le 10 mai 2019)
  5. « Quartier des spectacles | ELIANA BURKI », sur www.quartierdesspectacles.com (consulté le 10 mai 2019)
  6. a et b « Biographie ELIANA BURKI », sur www.infoconcert.com (consulté le 10 mai 2019)
  7. a et b (de) Bruno Fricker, « Das Alphorn für mehr Musik in der Medizin », Schweizerische Ärztezeitung, vol. 87, no 10,‎ , p. 421–422 (DOI 10.4414/saez.2006.11793, lire en ligne, consulté le 24 juin 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]