Eliahu Inbal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eliahu Inbal est un chef d'orchestre israélien, né le à Jérusalem.

Biographie[modifier | modifier le code]

Inbal a étudié le violon à l'Israeli Academy of Music et a pris des leçons de composition avec Paul Ben-Haim. Après avoir été repéré par Leonard Bernstein, il obtient, sur sa recommandation, une bourse pour étudier la direction au Conservatoire national supérieur de Paris dans la classe de Louis Fourestier[1], il étudie aussi auprès de Sergiu Celibidache[1] et Franco Ferrara à Hilversum (Pays-Bas). Inbal dirige d'abord en Italie, puis en Angleterre.

De 1974 à 1990, il est le chef principal du l'Orchestre symphonique de la Radio de Francfort[1], orchestre avec lequel il réalise une intégrale des symphonies d'Anton Bruckner[1] avec les versions primitives des symphonies révisées. Il obtient le Jahrespreis der deutschen Schallplatten-Kritik (prix des critiques de disques allemands) pour ces enregistrements. Dans la foulée, il enregistre une intégrale des symphonies de Dimitri Chostakovitch, et une intégrale des symphonies de Gustav Mahler qui remporte un succès international.

De 1984 à 1989, il est le chef principal à La Fenice de Venise ; il en est nommé directeur musical en janvier 2007.

De 1995 à 2001, Inbal dirige l'orchestre symphonique de la RAI à Turin, notamment dans une série d'opéras.

En 2001, il est nommé à la tête du Berliner Sinfonie-Orchester, poste qu'il occupe jusqu'en 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Dictionnaire de la musique : sous la direction de Marc Vignal, Larousse, , 1516 p. (ISBN 978-2-0358-6059-0), p. 679