Elia Abu Madi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madi.
Elia Abu Madi
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Elia Abû Mâdi (إيليا أبو ماضي Īlyā Abū Māḍī, Elia D. Madey) est un poète américain d'origine libanaise (Bikfaya, Liban, 1889 ou 1890 - New York, )

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né dans le village de Mouhaidatha près de Bikfaya au Liban. Il y vit jusqu'à l'âge de 11 ans avant de quitter le Liban pour Alexandrie en Égypte. Il y reste pendant dix ans et exerce le métier de commerçant dans un magasin de tabac. Pendant son temps libre, il commence à écrire des poésies et à les vendre au journaux locaux. Il rassemble toutes les poésies de cette période dans un recueil qu'il nomme Tidhkâr el Madhi (« Les souvenirs du passé » ou « Les souvenirs de Mâdhi » car Mâdhi = passé en arabe).

Il émigre aux États-Unis en 1911, d'abord à Cincinnati avant de s'installer en 1916 à New York, entamant une carrière de journaliste. Il publie notamment dans la revue Mir'ât al-Gharb (« Miroir de l'Occident »), éditée par Najeeb Diab (en) - dont il épouse la fille. Il dirige la revue à partir de 1918.

S'exprimant dans une langue simple, utilisant une technique qui reste classique en dépit de certaines libertés, il décrit le malaise des intellectuels arabes dépaysés. Il adhéra en 1920 à la Pen League (en) (« Arrâbita al kalamia », « Ligue de la plume ») créée par Gibrân Khalîl Gibrân (1883-1931). En 1929, il crée son propre journal à Brooklyn : Assamîr (« The Entertainer »).

Il publie plusieurs recueils dont : Al Jawadil et Al Khamaïl. À la fin de sa carrière, le poète se consacre à des poésies à sujet social.

Il décède en 1957 et laisse derrière lui deux diwânes (al jadawel et al khamail).

Publications[modifier | modifier le code]

  • Tidhkâr el Madhi,
  • Diwan Ilya Abu Madi, New York,
  • Al-Jadawil, New York,
  • Al-Khama'il,
  • Tibr wa Turab, (posthume)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Salma Khadra Jayyusi, Trends and Movements in Modern Arabic Poetry, Brill, .
  • (en) Issa J. Boullata, « Iliya Abu Madi and the Riddle of Life in His Poetry », Journal of Arabic Literature, no 17,‎ , p. 69-81

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]