Elga Andersen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Elga Andersen
Naissance
Dortmund (Allemagne)
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemande
Décès (à 59 ans)
New York (États-Unis)
Profession Actrice
Films notables Le Mans
Séries notables Aux frontières du possible

Elga Andersen (de son vrai nom Helga Hymen) est une actrice, chanteuse et productrice allemande, née le à Dortmund (Allemagne) et morte d'un cancer le à New York.

Elle était la veuve de Peter R. Gimbel (en), mort en 1987.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ayant perdu son père pendant la Seconde Guerre mondiale, elle espère d'abord devenir danseuse, tout en développant ses connaissances des langues étrangères, l'anglais et le français particulièrement. Elle arrive à Paris en 1953, pour devenir interprète. Elle mène une vie de bohême, fréquente des artistes et pose pour des photos de mode. Elle est remarquée par André Hunebelle et débute dans Les Collégiennes sous le nom d'Elga Hymen.

Elle prend des cours de chant et est l'interprète des chansons du film Les Canons de Navarone en 1961. À l'origine, c'est pour elle que Gilbert Bécaud écrit Et maintenant (paroles de Pierre Delanoë), qui figure sur son 2e disque (4 titres), sorti en 1962 (Toi le musicien de Gilbert Bécaud et Louis Amade, chez Fontana ref. 460.778, et le premier disque de 1961, Paris a le cœur tendre, chanson écrite par Marcel Camus, musique d'Henri Crolla, pour son film Os Bandeirantes, chez Fontana[1].

En 1961, elle est la marraine de promotion de l'école des Mines de Paris.

Après un premier mariage avec l'architecte parisien Christian Girard, elle épouse en 1978 le producteur américain Peter Gimbel (en). Il lui permet de prendre pied en Amérique. En 1971, elle donne la réplique à Steve McQueen dans le film Le Mans de Lee H. Katzin, et apparaît dans la série télévisée française Aux frontières du possible, dont elle est l'héroïne aux côtés de Pierre Vaneck.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]