Elephants Dream

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Elephants Dream
Description de cette image, également commentée ci-après
Une image du film montrant les deux personnages principaux, Emo et Proog.

Scénario Andreas Goralczyk
Bassam Kurdali
Ton Roosendaal
Pepijn Zwanenburg
Acteurs principaux

Tygo Gernandt
Cas Jansen

Sociétés de production Fondation Blender
Pays d’origine Pays-Bas
Genre Fantastique
Durée 10 min 54 s
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Elephants Dream, le court métrage.

Elephants Dream est un court métrage en images de synthèse réalisé par la Fondation Blender, dans le cadre de son projet « Orange ». Sa particularité est d'avoir été réalisé quasi exclusivement[1] avec des logiciels libres, dans le but d'évaluer leurs capacités dans le milieu du cinéma professionnel.

Le film ainsi que l'ensemble des fichiers source et matériaux ayant servi à sa réalisation sont disponibles sous licence Creative Commons[2].

Projet orange[modifier | modifier le code]

Une image du film Elephants Dream montrant Proog.

Le projet orange a débuté en , lancé par une équipe de passionnés dans le but de créer un film d'animation en 3D avec le logiciel libre Blender. Le défi est double : tout d'abord réaliser un court métrage, mais aussi prouver les possibilités des logiciels libres de création graphique. L'équipe de créateurs se compose non seulement de modélisateurs venus des quatre coins du monde, mais aussi de développeurs de Blender.

En effet, Ton Roosendaal, qui est à l'origine de Blender et de la Blender Foundation, est le producteur et réalisateur de l'animation. Le logiciel connaît ainsi de nombreuses améliorations grâce à ce projet.

Ce projet a un coût de 18 500 € par minute, qu'il faut relativiser avec les coûts d'une telle réalisation : 30 000 € la minute pour une production en Inde et jusqu'à 200 000 € pour une grande production. Le rendu a été réalisé en 125 jours avec 240 serveurs bi-processeur.

Les instigateurs de ce projet étant des passionnés de l'open source, le court métrage a été mis à disposition sur Internet via BitTorrent depuis le , sous licence Creative Commons « CC Attribution ». Une version appelée DVD, extended edition est également disponible à l'achat (35 ) depuis début  ; elle contient des compléments comme le making-of, ou encore tous les fichiers source des modèles 3D du film ainsi que le support des 35 langues pour les sous-titres.

Le court métrage est sorti le au cinéma Ketelhuis à Amsterdam (Pays-Bas).

La foundation Blender a sorti de nouveaux films d'animation libre : Big Buck Bunny, le [3] à Amsterdam, et plus récemment Sintel, le aussi aux Pays-Bas.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une image d'Elephants Dream.

Elephants Dream est une courte histoire mettant en scène deux personnages, Emo et Proog, dans un monde modelé par les pensées des deux personnages. Proog, l'aîné, est émerveillé par ce monde et ses mystères ; Emo, de son côté, est lassé de son environnement.

Il s'ensuit une confrontation entre ces deux visions. Celle-ci prend toute son ampleur dans la scène finale, où Emo « crée » un titan dans l'intention de tuer Proog.

Améliorations de Blender[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Scénario : Andreas Goralczyk, Bassam Kurdali, Ton Roosendaal et Pepijn Zwanenburg
  • Musique : Jan Morgenstern
  • Direction de l'animation : Bassam Kurdali
  • Direction artistique : Andy Goralczyk
  • Artistes : Matt Ebb, Bastian Salmela et Lee J Cocks
  • Direction technique : Toni Alatalo
  • Dialogues : Pepijn Zwanenburg
  • Production : Ton Roosendaal
  • Société de production : Fondation Blender
  • Pays : Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
  • Langue : anglais
  • Genre : fantastique
  • Durée : 10 minutes 54 secondes
  • Dates de sorties :

Logiciels utilisés[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À l'exception de Reaktor (a modular sound studio) et Mac OS X (le système d'exploitation équipant la ferme de calcul utilisée pour le rendu final), tous les logiciels utilisés étaient libres.
  2. Information sur la licence d'utilisation du projet
  3. À propos de Peach

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :