Elephant and Castle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue à Elephant and Castle

Elephant and Castle est un carrefour important au sud de Londres qui a donné son nom au quartier environnant.

Le nom de ce quartier provient de celui d'un relais de poste qui, au XVIIe siècle, se situait au rond-point actuel, lequel occupait l'emplacement d'une précédente coutellerie dont le poinçon était un éléphant portant un château.

Le symbole de l'éléphant et du château[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

L'association de l'éléphant avec le château, modifié en éléphant portant un château sur son dos, symbolise principalement la force. Le symbole a été utilisé en Europe dans l'Antiquité Classique ; plus récemment en Angleterre depuis le XIIIème siècle et au Danemark depuis au moins le XVIIème siècle.

Dans l'antiquité on utilisait l'éléphant de guerre. Des éléphants à tourelles étaient représentés sur la monnaie de Juba II, au 1er siècle av. JC. [1]. Les éléphants ont été utilisés dans les campagnes romaines contre Celtibères en Hispanie, contre les Gaules, et contre les Britanniques. L'historien antique Polyen rapporte que :

César possédait un grand éléphant équipé d'une armure, lequel portait des archers et des frondes dans sa tour. Lorsque cette créature inconnue est entrée dans la rivière, les Britanniques et leurs chevaux fuirent et l'armée romaine pu traverser[2].

Cependant cet historien a peut-être confondu cet événement avec l'utilisation d'un éléphant de guerre similaire lors de la conquête romaine de la Grande-Bretagne par Claudius .

Peinture espagnole du 12ème siècle d'un éléphant de guerre.

On note, dès le XIIème siècle en Espagne, l'imagerie fantastique d'éléphants de guerre portant des châteaux.

L'utilisation du symbole en Angleterre au XIIIe siècle peut provenir de l'éléphant donné en 1225 par le roi de France Louis IX à Henry III, destiné à la ménagerie de la Tour de Londres, qui fut le premier éléphant en Angleterre depuis Claudius.

Par ailleurs, le symbole de l'éléphant et du château est utilisé depuis le XIIIème siècle dans le blason de la ville de Coventry, et également au XVIIème siècle par la Royal African Company pilier de la traites négrières anglaise, ce qui a conduit à sa figuration sur la Guinée, pièce de monnaie britannique utilisée jusqu'en 1971.

Le collier de Ordre de l'éléphant.

Cette association est également utilisée, depuis 1693, dans l'Ordre de l'Éléphant, la plus haute décoration du Danemark .

Utilisation moderne[modifier | modifier le code]

Les utilisations modernes peuvent dériver des howdahs en usage aux Indes.

Aujourd'hui, la référence la plus connue est celle du carrefour "Elephant and Castle" du sud-ouest de Londres, qui tire son nom d'un pub lui-même établi sur l'ancien site d'un coutelier ; ce dernier avait utilisé le symbole du "Worshipful Company of Cutlers" (Vénérable Société des Couteliers). Les couteliers ont, à leur tour, récupéré ce symbole en raison de l'utilisation de l'ivoire dans les poignées des couteaux[3].

Un autre exemple d'une image d'éléphant d'Inde figurée différemment lors de sa réutilisation en Europe est la modification d'une pièce du Chaturanga (anciens échecs indiens) dans les échecs européens : l'éléphant modifié en évêque dans la terminologie anglaise correspondant au fou ; le clergé se substituant ainsi symboliquement à l'éléphant de guerre.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Howdah#Elephant_and_castle_symbol » (voir la liste des auteurs).

  1. J. Mazard, « Corpus Nummorum Numidiae Mauretaniaeque » (Paris 1955) 103, nº. 276, pl. 247
  2. Polyen, (VIII, 23.5)
  3. World Wide Words: Elephant and Castle