Electric (album de The Cult)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Electric.
Electric

Album de The Cult
Sortie
Enregistré 1987
Studios Electric Lady, New York
Durée 38:49
Genre Hard rock
Producteur Rick Rubin
Label Beggars Banquet
Critique

Albums de The Cult

Singles

  1. Love Removal Machine
    Sortie : 16 février 1987
  2. Lil'Devil
    Sortie : 20 avril 1987
  3. Wild Flower
    Sortie : 27 juillet 1987

Electric est le 3e album studio du groupe de rock anglais The Cult. Il est sorti le sur le label Beggars Banquet et a été produit par Rick Rubin.

Historique[modifier | modifier le code]

Le batteur Les Warner, qui a joué auparavant avec Randy California et Julian Lennon, a rejoint la formation. Le célèbre Rick Rubin est derrière les manettes. Electric marque alors un tournant dans la carrière du groupe. Il s'en dégage une énergie prodigieuse, un son écrasant. Cet album est considéré aujourd'hui comme un classique du hard rock. Les riffs de Bily Duffy sont inspirés par AC/DC, Led Zeppelin, Cream, ZZ Top ou les Rolling Stones[1].

En 1986, suite au succès de leur album Love, le groupe commence l'enregistrement de son nouvel album, Peace, aux The Manor Studio avec Steve Brown. Douze titres sont enregistrés lorsque le groupe signe avec Sire Records et se rend à New York pour une scéance photos pour le magazine Rolling Stone[2]. C'est là que le groupe fait la connaissance de Rick Rubin et décide de réenregistrer les titres prévus pour son nouvel album. L'enregistrement se déroula aux Studios Electric Lady à New York[2] et Rubin donna aux titres un son plus hard rock s'éloignant complètement de la new wave aux accents gothiques que produisait le groupe auparavant et en interdisant notamment à Billy Duffy d'utiliser ses nombreuses pédales d'effets[2].

L'album se classa à la 4e place des charts britanniques, à la 3e place des charts canadiens et à la 38e place du Billboard 200 aux États-Unis.

En 2013, l'album fut réédité sous forme de double album nommé Electric Peace contenant l'album original et l'album des enregistrements effectués au Studio Manor connu sous le nom Peace[3].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

  1. Wild Flower - 3:37
  2. Peace Dog - 3:34
  3. Lil Devil - 2:44
  4. Aphrodisiac Jacket - 4:11
  5. Electric Ocean - 2:49
  6. Bad Fun - 3:33
  7. King Contrary Man - 3:12
  8. Love Removal Machine - 4:17
  9. Born to Be Wild (Mars Bonfire) - 3:55
  10. Outlaw - 2:52
  11. Memphis Hip Shake - 4:01

Musiciens[modifier | modifier le code]

Media[modifier | modifier le code]

La chanson Love Removal Machine figure dans le jeu vidéo Guitar Hero World Tour.

La chanson Bad Fun figure dans le jeu vidéo Tony Hawk's Pro Skater 4.

Charts et certifications[modifier | modifier le code]

Charts album
Pays Durée du
classement
Meilleur
classement
Drapeau du Canada Canada[4] 3 semaines 3e
Drapeau des États-Unis États-Unis[5] - 38e
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[6] 15 semaines 16e
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas[6] 9 semaines 15e
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni [7] 27 semaines 4e
Drapeau de la Suède Suède[6] 3 semaines 24e
Drapeau de la Suisse Suisse[6] 2 semaines 22e
Certifications
Pays Certification Ventes Date
Drapeau du Canada Canada[8] Disque de platine 2 × Platine 200 000 + 16/03/1989
Drapeau des États-Unis États-Unis[9] Disque de platine Platine 1 000 000 + 05/08/1997
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[10] Disque d'or Or 100 000 + 09/06/1987

Notes et références[modifier | modifier le code]