Eleanor Davis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eleanor Davis
Eleanor Davis 2019 Texas Book Festival.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (37 ans)
TucsonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Site web

Eleanor Davis, née le [1], est une autrice de bande dessinée et illustratrice américaine.

Elle vit et travaille à Athens en Géorgie[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Grâce à ses parents, Eleanor Davis lit dans son enfance des classiques de la bande dessinée, comme Petite Lulu ou Little Nemo in Slumberland, ainsi que des mangas et des œuvres plus récentes[3].

À l'âge de 14, inspirée par King-Cat de John Porcellino, elle commence à publier ses premiers minicomics[3].

Elle étudie la bande dessinée au Savannah College of Art and Design[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Chez l'éditeur jeunesse Toon Books, elle a publié Stinky (2008), puis Flop to the Top (2015) avec son compagnon, le dessinateur Drew Weing (en)[3].

Elle participe à de nombreuses revues, telles que Nobrow ou Lucky Peach[4]. En 2016, elle participe au premier numéro de la revue Pandora, dont elle réalise également la couverture[5],[6].

En 2014 paraît son premier recueil d'histoires courtes, How to Be Happy (Fantagraphics Books).

Style[modifier | modifier le code]

Poussée par un de ses professeurs au Savannah College, Eleanor Davis cherche une forme d'épure dans son dessin et à atteindre le « trait juste »[3]. Ses histoires, souvent elliptiques et ambiguës[4], incluent des éléments de fables et de mythologie[3].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

The Secret Science Alliance and the Copycat Crook (2009) et Stinky (2008) ont été nominés aux Prix Eisner[10].

Publications[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Traduction en français[modifier | modifier le code]

Livres jeunesse[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Davis, Eleanor », sur bedetheque.com (consulté le 9 novembre 2018).
  2. (en) Eleanor Davis, « About/Contact », sur doing-fine.com (consulté le 9 novembre 2018).
  3. a b c d e et f (en) Bill Kartalopoulos, « Eleanor Davis », sur printmag.com, (consulté le 20 novembre 2018).
  4. a et b (en) Dan Kois, « How to Be Happy », sur slate.com, (consulté le 20 novembre 2018).
  5. « Pandora (Casterman) 1. Pandora N°1 », sur bedetheque.com (consulté le 9 novembre 2018).
  6. Marius Chapuis, « Pandora: des BD pas sages en revue », sur next.liberation.fr, (consulté le 9 novembre 2018).
  7. (en) « Eleanor Davis », sur fantagraphics.com (consulté le 20 novembre 2018).
  8. (en) « (Theodor Seuss) Geisel Award winners and honor books, 2006 - present », sur ala.org (consulté le 20 novembre 2018).
  9. (en) « Comic and Cartoon Art Annual Short Form and Digital Media », sur societyillustrators.orgfantagraphics.com (consulté le 20 novembre 2018).
  10. (en) « Eleanor Davis », sur comic-con.org (consulté le 20 novembre 2018).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]