Eleanor Catton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eleanor Catton
Description de cette image, également commentée ci-après
Eleanor Catton en 2015
Naissance (36 ans)
London, Ontario, Drapeau du Canada Canada
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais canadien

Œuvres principales

  • Les Luminaires

Eleanor Catton, née le à London en Ontario (Canada), est une écrivaine néo-zélandaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eleanor Catton est née au Canada où son père terminait un doctorat à l'université de Western Ontario. Elle a vécu dans le Yorkshire jusqu'à l'âge de treize ans, puis sa famille s'établit dans la région de Canterbury, en Nouvelle-Zélande[1].

Elle poursuit ses études à Burnside High School (en), puis à l'université de Canterbury, et obtient, en 2007, un master d'écriture créative (en anglais creative writing) à l'Institute of Modern Letters de l'université Victoria de Wellington en présentant The Rehearsal (La Répétition), un texte dont elle avait eu l'idée deux ans plus tôt. The Rehearsal est publié en 2008 par Victoria University Press et reçoit plusieurs prix[2]. Eleanor Catton s’installe alors à Iowa City aux États-Unis.

En 2013, elle publie son deuxième roman, The Luminaries (Les Luminaires), un western de plus de 900 pages qui obtient de nombreux prix dont le Prix Booker[3] ainsi que le Prix littéraire du Gouverneur général[4].

« Plus que l'histoire même, c'est la manière que l'auteure [...] a choisie pour la raconter qui surprend. Pour écrire Les luminaires, elle s'est imposé des contraintes. Elle a notamment étudié la position des planètes dans le ciel de la Nouvelle-Zélande à l'époque où se déroule les faits. Ainsi, chaque partie du livre est précédée d'une carte du ciel (de très beaux dessins de Barbara Hillian) nous précisant que, par exemple, le soleil était en Capricorne le 27 janvier 1866 alors qu'il était en Scorpion le 2 décembre 1865. Chaque personnage, chaque événement seraient donc influencés par la position des astres[5]. »

À la fin de 2013, elle a été reconnue dans la liste d'honneur de Nouvel An en tant que membre de l'Ordre du mérite de la Nouvelle-Zélande pour services rendus à la littérature. Peu de temps après, en 2014, elle obtient un doctorat honorifique en littérature de l'Université Victoria de Wellington[6].

En 2020, le roman est adapté en une mini-série de 6 épisodes du même nom avec dans les rôles principaux Eva Green et Eve Hewson[7].

Aujourd'hui, elle vit à Auckland avec son mari, l'écrivain et poète expatrié, Steven Toussaint, et enseigne l'écriture créative au Manukau Institute of Technology[6].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Productrice[modifier | modifier le code]

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A New Line on the Fading Age of Innocence, Sunday Herald, 18 juillet 2009
  2. « Un roman n'est jamais fini », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. « Eleanor Catton, entre ciel et terre », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. a et b « Gagnants et finalistes précédents des LivresGG », sur Prix littéraires du Gouverneur général (consulté le ).
  5. Hélène Rioux, « Eleanor Catton, Louis-Philippe Hébert, Célyne Fortin », Lettres québécoises,‎ , p. 35-37 (lire en ligne)
  6. a b et c (en-US) « Eleanor Catton | Arts Foundation Laureate », sur Arts Foundation (consulté le ).
  7. The Luminaries : Eva Green en pleine ruée vers l'or dans la bande-annonce aventureuse, sur ecranlarge.com, consulté le 7 février 2021
  8. (en) « Review: The Rehearsal by Eleanor Catton », sur guardian.co.uk, The Guardian, (consulté le )
  9. Adam Award Winners
  10. a b et c (en) « Eleanor Catton », sur granta.com.
  11. Betty Trask Award Winners
  12. NZ Society of Authors Awards
  13. Guardian staff reporter, « Guardian first book award » Accès libre, sur guardian.co.uk, The Guardian, (consulté le ).
  14. (en) « Eleanor Catton on Orange Prize long list », Stuff.co.nz,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. First Novel Award Books, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]