Aller au contenu

El novio de la muerte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

El novio de la muerte est une chanson interprétée lors d'événements solennels par la Légion espagnole, bien que son hymne officiel soit la Canción del legionario[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

El novio de la muerte est à l'origine une mélodie chantée par Lola Montes avec des paroles de Fidel Prado Duque, sur une musique de Juan Costa Casals[3]. Elle est interprétée pour la première fois le 20 juillet 1921 au Théâtre Vital de Málaga. Le 30 et 31 juillet 1921, elle est interprétée au théâtre Kursaal de Melilla, où elle rencontre un grand succès[4]. Les paroles exaltant l'esprit militaire et celui du légionnaire, la chanson est adaptée par la légion espagnole, qui l'interprète avec un rythme solennel en certaines occasions, telles que le déplacement du Cristo de la Buena Muerte lors de la Semaine sainte à Málaga[5],[6],[2].

Possibles inspirations[modifier | modifier le code]

Les paroles sont inspirées d'un événement qui a eu lieu le 7 janvier 1921 à Beni Hassán. Au cours d'une action militaire pendant la Guerre du Rif, un soldat du premier régiment de la légion, Baltasar Queija de la Vega, est mort de ses blessures. Quelques vers qu'il venait d'écrire, à la suite de la mort de sa fiancée, ont été trouvés dans sa poche. Peu de temps auparavant, il avait exprimé à ses compagnons le désir de la retrouver prochainement dans une autre vie[4]. Cette histoire est rapportée par le fondateur de la Légion espagnole, Millán-Astray, dans son livre La Legión... Al Tercio. Cependant, étant donné le manque de données concernant l'activité poétique de Baltasar Queija de la Vega, certains historiens ont qualifié ce récit romanesque de légende[7].

Adaptations[modifier | modifier le code]

En 1952, Emilio Angel García Ruiz, directeur du groupe de musique del Tercio, l'a adaptée pour l'interpréter comme musique de procession.

En 2019, le groupe musical Fuerza nueva, formé par l'union de Los Planetas et Niño de Elche, a publié une version moderne dans son album homonyme.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Legión: Cancionero. erreur modèle {{Lien archive}} : renseignez un paramètre « |titre= » ou « |description= » Consultado el 11 de octubre de 2017
  2. a et b El novio de la muerte», el himno de la Legión española que nació en un cabaret. ABC, Historia militar. Publicado el 19 de marzo de 2014.
  3. Una simpática aclaración. Diario ABC, publicado el 6 de octubre de 1976.
  4. a et b ¿Quién fue el novio de la muerte que inspiró el cuplé legionario. ? Pedro Luis Gómez. Diario SUR, publicado el 19 de marzo de 2016. Consultado el 11 de octubre de 2017.
  5. « El Cristo de la Buena Muerte y La Legión » [archive du 7 de septiembre de 2011] (consulté le )
  6. Noticia en laopiniondemalaga.es
  7. Baltasar Queija, la épica historia del legionario en el que se inspira la canción del «Novio de la muerte». Diario ABC, publicado el 21 de septiembre de 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]