El Niño de la Capea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
El Niño de la Capea
{{#if:
Présentation
Nom de naissance Pedro Gutiérrez Moya
Apodo El Niño de la Capea
Naissance
Salamanque
Nationalité Espagnol
Carrière
Alternative 19 juin 1972 à Bilbao ,Parrain, Paco Camino, témoin, Paquirri
Confirmation d'alternative 9 décembre 1973 à Mexico, parrain, Curro Leal
Fin de carrière 5 février 1995 à Mexico

Pedro Gutiérrez Moya dit « El Niño de la Capea », né le 17 septembre 1952 à Salamanque (Espagne), est matador espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

« El Niño de la Capea » doit son apodo au nom de l’école taurine La Capea de Salamanque où est entré à l'âge de quatorze ans pour apprendre le toreo. Il revêt son premier habit de lumières à Salamanque le 3 mai 1969[1].

Il reste dans l'histoire comme un des grand maestros du XXe siècle, accumulant dès ses premières novilladas piquées un nombre important de trophées. Cependant alors qu'il connaît le meilleur moment de sa carrière il décide d'arrêter le 12 septembre 1988 au cours de la feria dans sa ville natale. Ce jour-là il reçoit deux oreilles et une queue[1].

Il fait un retour le 31 mars 1991 à Málaga qui relance sa carrière. Mais il y met de nouveau un point final à Mexico le 5 février 1995 devant un public qu lui fait une ovation[1].

C’était un grand connaisseur du taureau et de sa lidia et un excellent estoqueador, pratiquant régulièrement l’estocade « a recibir » . Il a été six fois en tête de l’escalafón dans les années 1970 et 1980 ; il a également été particulièrement apprécié au Mexique. Depuis sa retraite en 1995, il se consacre à son élevage de taureaux de combat[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Bérard (dir.), Histoire et dictionnaire de la Tauromachie, Paris, Bouquins Laffont,‎ (ISBN 2221092465)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Bérard 2003, p. 551.
  2. Bérard 2003, p. 134.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]