El Hachemi El Filali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis El Hachmi El Filali)
Aller à : navigation, rechercher

El Hachmi El Filali

Naissance 1912
Fès, Maroc
Décès 18 juillet 2008 (à 96 ans)
Casablanca, Maroc
Nationalité Flag of Morocco.svg Marocain
Profession
Homme politique marocain. Ministre marocain des Habous et des Affaires islamiques.

El Hachemi El Filali est né en 1912 à Fès et est décédé le 18 juillet 2008 à Casablanca. Il a été ministre des Habous et des Affaires Islamiques sous le Gouvernement Maâti Bouabid puis sous celui de Gouvernement Mohammed Karim Lamrani au Maroc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est l'un des pionniers du Mouvement national qui ont encadré l'action estudiantine à l'université Al Quaraouiyine de lutte contre l'occupation et planifié les premières opérations militantes, à commencer par le combat contre le Dahir berbère, en passant par le cahier de revendication du peuple marocain jusqu'à la présentation du Manifeste de l'Indépendance, le 11 janvier 1944.

Il était aussi l'un des piliers de l'expérience des écoles de l'enseignement libre au sein duquel il a exercé en tant qu'enseignant et directeur à Fès et Casablanca.

En 1961, il a été désigné membre du Conseil national Consultatif. Deux ans après, il a été élu en 1963 au premier Parlement marocain au niveau de la ville de Casablanca, avant d'être reconduit pour un deuxième mandat en 1977.

Il a occupé plusieurs hautes fonctions, notamment ministre des Habous et des Affaires islamiques en 1981, puis conseiller au Cabinet Royal.

Il est décédé le 18 juillet 2008 à Casablanca à l'âge de 96 ans et a été inhumé au cimetière Al-Ghofrane.

Hommage[modifier | modifier le code]

Le 11 janvier 2011, date anniversaire du nationalisme marocain, une plaque commémorative a été déposé à l'endroit de l'ancien boulevard Taddart à Casablanca qui a été renommé boulevard Hachemi El Filali.

Décorations[modifier | modifier le code]

  • En 2005, il a été décoré du Ouissam Al Arch de l'ordre de Grand Officier par le Roi Mohammed VI, aux côtés d'autres symboles du Mouvement national signataires du Manifeste de l'Indépendance.

Références[modifier | modifier le code]