El Guettar (Tunisie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir El Guettar.
El Guettar
Administration
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Gouvernorat Gafsa
Délégation(s) El Guettar
Maire Mabrouk Ammar[1]
Code postal 2180
Démographie
Population 13 554 hab. (2004[2])
Géographie
Coordonnées 34° 19′ 53″ nord, 8° 57′ 04″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tunisie

Voir la carte administrative de Tunisie
City locator 14.svg
El Guettar

Géolocalisation sur la carte : Tunisie

Voir la carte topographique de Tunisie
City locator 14.svg
El Guettar

El Guettar ou El Kettar (الڨطار) est une ville située à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Gafsa.

Rattachée administrativement au gouvernorat de Gafsa, elle constitue une municipalité comptant 13 554 habitants en 2004[2].

La ville s'est développée à proximité d'une oasis de 450 hectares située au pied du massif montagneux du Djebel Orbata (1 165 mètres) et à proximité d'une sebkha. L'oasis est notamment connue pour ses pistachiers.

La ville se trouve sur le territoire de la confédération de tribus berbères des Hammama.

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Le site moustérien d'El Guettar (vieux de plus de 40 000 ans) a livré une structure formée par un amas de pierres rondes disposées en un cône d'environ 75 centimètres de haut pour un diamètre de 130 centimètres. Ces pierres rondes, en calcaire ou en silex, sont parfois façonnées. Elles sont associées à des ossements d'animaux, des dents et des objets de silex taillé moustériens ainsi qu'une pointe pédonculée atérienne. Michel Gruet, l'archéologue qui l'a découverte, interprète cette structure comme un édifice réalisé en offrande à la source voisine, aujourd'hui asséchée, et traduisant un sentiment religieux ou magique[3],[4]. Elle est connue sous le nom d'Hermaïon d'El Guettar, par référence aux tas de pierre édifiés dans l'Antiquité en relation avec le culte d'Hermès, et se trouve exposée au musée national du Bardo.

Sous le moustérien figure l'atérien, séparé de la première par 1,4 m de dépôts stériles[5].

Époque moderne[modifier | modifier le code]

La ville est connue dans l'histoire contemporaine pour avoir été le lieu de la bataille d'El Guettar, épisode de la Seconde Guerre mondiale dans le cadre de la campagne de Tunisie, le 23 mars 1943[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret du 27 octobre 2011 portant désignation de délégations spéciales, Journal officiel de la République tunisienne, n°83, 1er novembre 2011
  2. a et b « Recensement de 2004 », sur ins.nat.tn (consulté le 9 avril 2016)
  3. Michel Gruet, « Le gisement d'El Guettar suivi d'une notice sur la faune de R. Vaufrey », Karthago, 1954, tome V, pp. 1-79
  4. Jean Chavaillon, « El Guettar, Tunisie », Dictionnaire de la Préhistoire, éd. PUF, Paris, 1988, p. 354
  5. (en) Nabiha Aouadi-Abdeljaouad et Lotfi Belhouchet, « Middle Stone Age in Tunisia: Present Status of Knowledge and Recent Advances », dans Jean-Jacques Hublin, Shannon P. McPherron (eds), Modern Origins: A North African Perspective, Vertebrate Paleobiology and Paleoanthropology, Dordrecht, Springer Netherlands, (ISBN 978-94-007-2928-5, DOI 10.1007/978-94-007-2929-2, présentation en ligne), p. 143-155
  6. Lucien Leyssieux, Parcours d'un français libre ou le récit d'un sauvageon des montagnes du Dauphiné : combattant sur le front tunisien avec les Forces françaises libres en 1943, Paris, L'Harmattan, (lire en ligne), p. 197

Liens externes[modifier | modifier le code]