El Boughaz I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la mer image illustrant un bateau ou un navire image illustrant le Maroc
Cet article est une ébauche concernant la mer, un bateau ou un navire et le Maroc.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

El Boughaz I
Image illustrative de l'article El Boughaz I

Autres noms Black Douglas(1930), PYC-45, Te Quest (1972), Aquarius (1983), Aquarius W
Type Goélette à trois mâts
Fonction plaisance
Gréement voile aurique
Histoire
Architecte Henry J. Gielow & Co.
Chantier naval Chantier naval Bath Iron Works Drapeau des États-Unis États-Unis
Fabrication acier
Lancement 1930
Équipage
Équipage 12
Caractéristiques techniques
Longueur 62,50 m
Longueur de coque 53,30 m
Longueur flottaison 47,50 m
Maître-bau 9,80 m
Tirant d'eau 3,80 m
Tirant d'air  m
Déplacement 500 tonnes
Appendice beaupré
Hauteur de mât 39,90 m
Voilure 1060 m² (8 voiles)
Propulsion 2 Volvo Penta (2x290ch)
Carrière
Armateur Mohammed VI
Pavillon Drapeau du Maroc Maroc

El Boughaz I est une goélette à trois mâts à coque acier et mâts en aluminium de 1930. Elle appartient désormais au Roi Mohammed VI du Maroc.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette goélette a été construite pour Robert C. Roebling (petit-fils de John Augustus Roebling et petit-neveu de Washington Roebling) au chantier naval Bath Iron Works à Bath dans le Maine (USA) sur les plans de l'architecte naval new-yorkais Henry J. Gielow.
Ce navire a rempli plusieurs fonctions au cours de ses 35 premières années. Sous le nom de Black Douglas il a servi comme yacht privé pour la famille Roebling. Durant la Seconde Guerre mondiale il a servi de patrouilleur côtier pour l'United States Navy avec l'immatriculation PYC-45. Puis il a servi de navire de recherche scientifique pour l'United States Fish and Wildlife Service en Océan Pacifique, Alaska etBasse-Californie.
La goélette a été acheté aux enchères par Louis Black de Santa Monica en Californie pour être utilisé à la chasse aux trésors dans les Caraïbes, puis aux Îles Turques-et-Caïques. Elle a été acquise par le Capitaine George Stoll qui en fit un navire-école pour la Flint School [1] de 1972 à 1982 à Sarasota en Floride sous le nom de Aquarius.
Celle-ci ayant fermé en 1982, le navire est vendu en 1982-83, pour subir une refonte au chantier naval allemand Abeking & Rasmussen de Lemwerder. Il devient le modèle d'une première génération de Yacht de luxe.

Note et référence[modifier | modifier le code]

Source :

  • Chapman Great sailing ships of the world (Otmar Schäuffelen) p 86 (ISBN 1-58816-384-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]