El Boughaz I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
El Boughaz I
Image illustrative de l'article El Boughaz I

Autres noms Black Douglas(1930), PYC-45, Te Quest (1972), Aquarius (1983), Aquarius W
Type Goélette à trois mâts
Fonction plaisance
Gréement voile aurique
Histoire
Architecte Henry J. Gielow & Co.
Chantier naval Chantier naval Bath Iron Works Drapeau des États-Unis États-Unis
Fabrication acier
Lancement 1930
Équipage
Équipage 12
Caractéristiques techniques
Longueur 62,50 m
Longueur de coque 53,30 m
Longueur flottaison 47,50 m
Maître-bau 9,80 m
Tirant d'eau 3,80 m
Tirant d'air m
Déplacement 500 tonnes
Appendice beaupré
Hauteur de mât 39,90 m
Voilure 1060 m² (8 voiles)
Propulsion 2 Volvo Penta (2x290ch)
Carrière
Armateur Mohammed VI
Pavillon Drapeau du Maroc Maroc

El Boughaz I est une goélette à trois mâts à coque acier et mâts en aluminium de 1930. Elle appartient désormais au Roi Mohammed VI du Maroc.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette goélette a été construite pour Robert C. Roebling (petit-fils de John Augustus Roebling et petit-neveu de Washington Roebling) au chantier naval Bath Iron Works à Bath dans le Maine (USA) sur les plans de l'architecte naval new-yorkais Henry J. Gielow.
Ce navire a rempli plusieurs fonctions au cours de ses 35 premières années. Sous le nom de Black Douglas il a servi comme yacht privé pour la famille Roebling. Durant la Seconde Guerre mondiale il a servi de patrouilleur côtier pour l'United States Navy avec l'immatriculation PYC-45. Puis il a servi de navire de recherche scientifique pour l'United States Fish and Wildlife Service en Océan Pacifique, Alaska etBasse-Californie.
La goélette a été acheté aux enchères par Louis Black de Santa Monica en Californie pour être utilisé à la chasse aux trésors dans les Caraïbes, puis aux Îles Turques-et-Caïques. Elle a été acquise par le Capitaine George Stoll qui en fit un navire-école pour la Flint School [1] de 1972 à 1982 à Sarasota en Floride sous le nom de Aquarius.
Celle-ci ayant fermé en 1982, le navire est vendu en 1982-83, pour subir une refonte au chantier naval allemand Abeking & Rasmussen de Lemwerder. Il devient le modèle d'une première génération de Yacht de luxe.

Note et référence[modifier | modifier le code]

Source :

  • Chapman Great sailing ships of the world (Otmar Schäuffelen) p 86 (ISBN 1-58816-384-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]