Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen
Description de l'image Eitelivs Fridericvs Comes Zollerensis.jpg.

Titre

Comte de Hohenzollern-Hechingen


(28 ans 9 mois et 19 jours)

Prédécesseur Création du titre
Successeur Jean Georges de Hohenzollern-Hechingen
Biographie
Titulature Comte de Hohenzollern-Hechingen
Dynastie Maison de Hohenzollern-Hechingen
Nom de naissance Eitel Friedrich von Hohenzollern
Naissance
Sigmaringen
Décès (à 59 ans)
Hechingen
Sépulture Hechingen
Père Charles Ier de Hohenzollern
Mère Anne de Bade-Durlach
Conjoints Véronique von Ortenburg
Sibilla von Simmern
Jeanne von Eberstein
Enfants Ernest (1575-mort jeune)
Jean Georges de Hohenzollern-Hechingen (1577-1623)
Maximilienne (1580-1633)
Jeanne de Hohenzollern (1581-1634)
Religion Catholicisme romain
Description de l'image Hohenzollern-Hechingen-1.PNG.

Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen, ou Eitel-Frédéric IV de Hohenzollern (en allemand Eitel-Friedrich Ier von Hohenzollern-Hechingen), né à Sigmaringen le et décédé à Hechingen le [1], est le premier comte de Hohenzollern-Hechingen de 1576 à 1605.

Famille et biographie[modifier | modifier le code]

il est le fils aîné survivant de Charles Ier de Hohenzollern (1516-1576) et de Anne de Bade-Durlach (1512-1579). Il fait bâtir le château d'Hechingen de style Renaissance, ainsi que d'autres édifices à vocation religieuse et hospitalière autour de son fief[2], lequel est considéré comme un centre culturel. Son goût pour les arts lui a conféré le surnom de "Magnifique" ("Der Prächtige"). Une plaque funéraire en bronze recouvre son cœur dans l'église Sankt Luzen à Hechingen, elle porte l'inscription suivante : "Ubi thesaurus meus, ibi cor meum".

Détail de la Tapisserie représentant l'union Hohenzollern-Hechingen - Zimmern c1575

Mariages et descendance[modifier | modifier le code]

Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen épouse en premières noces à Sigmaringen par contrat conclu le Véronique von Ortenburg (†), fille de Charles I Comte von Ortenburg et de Maximilienne von Frauenberg zum Haag. Ce mariage est demeuré sans postérité.

Veuf, Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen épouse en secondes noces à Messkirch le Sibilla von Simmern, née à Messkirch le , décédée à Hechingen le , fille de Froben Christophe von Simmern (1519-1566) et de Kunigunde von Eberstein (1524-1601)

Quatre enfants sont nés de cette union[1] :

  • Ernest de Hohenzollern-Hechingen (né en 1575- mort jeune)

De nouveau veuf, Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen épouse en troisièmes noces vers le Jeanne von Ebestein (†à Ranshofen le ), fille de Philippe II Comte von Ebestein. Ce dernier mariage est resté sans postérité.

Hechingen - Klosterkirche St. Luzen

Origine de sa Maison[modifier | modifier le code]

À la mort de son père - en 1576 - le comté de Hohenzollern est partagé entre les trois frères :

Il fonde alors la lignée des Hohenzollern-Hechingen.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Eitel-Frédéric Ier de Hohenzollern-Hechingen appartient à la quatrième branche (lignée Hohenzollern-Hechingen) issue de la première branche de la Maison de Hohenzollern. Cette lignée appartient à la branche souabe de la Maison de Hohenzollern, elle s'éteint en 1869 à la mort de Constantin de Hohenzollern-Hechingen.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Detlev Schwennicke, Europaïsche Stammtafeln, Neue Folge, Band I.1 Tafel 122, Frankfurt am Main, 1998
  2. Archiv für die Geistlichkeit der Oberrheinischen Kirchenprovinz, [In der] Herder['schen Kunst- und Buchhandlung], 1838, S. 293 (Digitalisat)

Lien externe[modifier | modifier le code]