Eisenia andrei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eisenia andrei est une espèce de ver de terre, proche parent du Ver du fumier (Eisenia fetida). Comme son espèce sœur, c'est un ver épigé, c'est-à-dire qu'il vit dans le compost ou la litière de feuilles et les tas de fumier, plutôt que dans les sols minéraux.

Présentation[modifier | modifier le code]

Il est plus foncé qu’E. fetida et ses anneaux caractéristiques sont moins prononcés. Bien que son statut d'espèce distincte ait été pleinement confirmé dans le milieu des années 1980 par des analyses moléculaires (basée sur l'électrophorèse des protéines isoformes), E. andrei est encore souvent mal identifié et confondu avec le Ver du fumier[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

On le retrouve spontanément en Europe, excepté en Europe de l'Est[2].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Comme Eisenia Fetida, il est utilisée principalement pour ses performances dans le lombricompostage et la lombriculture ainsi que dans les laboratoires d'essais écotoxicologiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voua Otomo, L., Voua Otomo, P., Bezuidenhout, C.C. & Maboeta, M.S. 2013.
  2. « Eisenia andrei (Bouché, 1972) », sur www.gbif.org (consulté le 27 janvier 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]