Eisbrecher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eisbrecher
Description de cette image, également commentée ci-après

Eisbrecher sur scène en 2016.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Neue Deutsche Härte, metal industriel[1]
Années actives Depuis 2002
Labels ZYX Music, Dancing Ferret, AFM Records, Metropolis Records, SME, Columbia Records
Site officiel www.eis-brecher.com
Composition du groupe
Membres Alexx Wesselsky
Noël Pix
Jürgen Plangger
Maximator
Achim Färber
Rupert Keplinger
Anciens membres Felix
Miguel
Martin Motnik
René Greil
Sébastien Angrand
Dominik Palmer

Eisbrecher est un groupe de Neue Deutsche Härte et metal industriel allemand, originaire de Fürstenfeldbruck. Il est formé en 2002 par Alexx Wesselsky (chants) et Noel Pix (guitare solo/programmation), deux anciens membres de Megaherz, groupe ayant déjà connu à cette date un succès non négligeable en Allemagne et aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (2003–2009)[modifier | modifier le code]

Après son départ de Megaherz en 2003 à cause de divergences créatives, Wesselsky s'allie avec Noel Pix, qui endosse les rôles de claviériste, guitariste et programmateur sur les albums Kopfschuss et Himmelfahrt. En janvier 2004, le groupe publie son premier album homonyme, Eisbrecher. Les 5 000 premiers exemplaires incluent un CD vierge accompagné d'une permission pour graver légalement les chansons. Le groupe fait cela en guise de manifestation sur ce qu'il considère la « criminalisation » des fans[2]. Le groupe publie son deuxième album, Antikörper, en octobre 2006. L'album deviendra leur premier à atteindre les Media Control Charts (85e place). Le groupe tourne ensuite avec U.D.O. en décembre 2006. En 2007, Eisbrecher joue à deux festivals majeurs en Allemagne, le Wave-Gotik-Treffen et le Summer Breeze Open Air. En mai 2008, le bassiste Martin Motnik quitte le groupe, et est remplacé par le guitariste de Megaherz, Olliver Pohl.

Kann denn Liebe Sünde Sein est publié le 18 juillet 2008 comme premier single en soutien à leur troisième album, Sünde. Ils atteint la troisième place des Deutsche Alternative Charts. L'album est publié le 22 août 2008 en Allemagne et atteint la 18e place des Media Control Charts[3]. Le groupe part ensuite en tournée entre septembre 2008 et octobre 2009, en Allemagne, en Autriche, en Russie, aux Pays-Bas et en Suisse. En début mars 2009, le groupe signe avec le label américain Metropolis Records, après la fermeture de Dancing Ferret Discs en fin 2008.

Eiszeit et Die Hölle muss warten (2009–2013)[modifier | modifier le code]

Le 24 avril 2009, Wesselsky et Pix sont invités à la Radio Goethe pour la promotion de la sortie américaine de leur album Sünde. Wesselsky souhaiterait tourner aux États-Unis « aussi vite que possible ». Il explique également qu'avec la populairté de Rammstein, Nena et Falco, il espère que Eisbrecher deviendra le prochain groupe à se populariser aux États-Unis. Il annonce aussi un quatrième album ; aucun titre n'est révélé, mais les enregistrements s'effectuent[4]. Le 20 juin 2009, Eisbrecher joue son tout premier grand festival en Autriche, au Nova Rock Festival, aux côtés de Killswitch Engage, Monster Magnet et In Extremo. Leur quatrième album, Eiszeit, est publié le 16 avril 2010. Le single-titre, Eiszeit, est publié le 19 mars 2010 et devient leur premier single à atteindre les Media Control Charts (84e place). L'album débute 34e des Media Control Charts, 5e du Ö3 Austria Top 40, et 76e des Swiss Music Charts.

En août 2010, Eisbrecher est annoncé aux labels Sony Records et Columbia Records. Après le festival Summer Breeze Open Air, le bassiste Olli Pohl quitte le groupe, qui le remplace plus tard par le bassiste Dominik Palmer. En novembre 2010, Eisbrecher tourne avec Alice Cooper et Tarja Turunen pendant la tournée Theatre of Death Tour de Cooper en Allemagne. Le batteur Rene Greil est temporairement remplacé en tournée par Sebastian Angrand, Greil ayant besoin de se faire opérer du dos. Le 26 février 2011, les forums de Herzeleid.com annoncent que le batteur live Rene a quitté Eisbrecher à cause de problèmes de santé. Rene est remplacé par Achim Färber. Annoncé le 31 mars 2011, Eisbrecher publiera un best-of intitulé Eiskalt prévu pour le 29 avril 2011. Cependant, Alexx explique qu'il aurait été annoncé sans l'accord du groupe, qui n'aurait choisi aucune des chansons présentes sur la compilation.

Eisbrecher participe au Nova Rock Festival en Autriche le 11 juin 2011, avec Thirty Seconds to Mars, Hammerfall, In Extremo et Linkin Park[5]. Au concert à Zugspitze le 5 novembre 2011, Eisbrecher joue six nouvelles chansons de leur album à venir, intitulé Die Hölle muss warten. Le premier single de l'album, Verrückt, est publié le 20 janvier 2012. L'album est publié le 3 février 2012 et atteint la troisième place en Allemagne, la 21e place en Autriche, et la 16e place en Suisse[6],[7]. Le second single, Die Hölle muss warten, est publié le 30 mars 2012. Eisbrecher joue à plusieurs festivals entre mai et septembre 2012, comme au M'era Luna Festival, Amphi Festival, Wave-Gotik-Treffen Festival et au Nova Rock Festival. Entre mai et décembre 2012, Eisbrecher soutient Scorpions à leurs concerts des 12, 13, 15 et 17 mai 2012 en Allemagne. Die Hölle muss warten: Miststück Edition est publié avec quatre chansons comme Miststück 2012, et un DVD avec cinq clips live, entre autres, le 28 septembre 2012. Le 21 mars 2013, Rupert Keplinger est annoncé comme nouveau bassiste du groupe. Eisbrecher fait une tournée spéciale dixième anniversaire en novembre et décembre 2013.

Zehn Jahre Kalt et Schock (2014–2016)[modifier | modifier le code]

Le 12 février 2014, Eisbrecher annonce son entrée en studio pour un prochain album. Prévu pour le 6 mars 2014, Eisbrecher publiera un album spécial intitulé Zehn Jahre Kalt le 11 mars 2014, uniquement aux États-Unis. L'album est publié au label Metropolis Records. Le groupe annonce le 13 octobre 2014 que leur prochain album sera publié le 16 janvier 2015[8]. Un mois plus tard cependant, La date de sortie de Schock est repoussée au 23 janvier 2015. La couverture de l'album et le titre sont révélées le 18 octobre 2014. Schock Live est publié le 25 septembre 2015.

Sturmfahrt (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

Annoncé le 5 octobre 2016 via Facebook, Eisbrecher publiera son septième album, Sturmfahrt, en automne 2017. Cette sortie suivra par un tournée européenne en septembre et octobre 2017.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Feelix Primc – guitare rythmique (2003–2007)
  • Micheal Behnke – guitare basse live (2003–2007)
  • Martin Motnik – guitare basse live (2007–2008)
  • Olli Pohl – guitare basse live (2008–2010, 2015)
  • Dominik Palmer – guitare basse live (2010–2013)
  • Rene Greil – batterie live (2003–2011)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Best-of[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Eisbrecher », sur www.spirit-of-metal.com (consulté le 10 janvier 2017).
  2. (de) « Musik-CD mit Kopieranreiz | heise online », Heise.de, (consulté le 11 août 2015)
  3. (de) « Die ganze Musik im Internet: Charts », musicline.de (consulté le 11 août 2015).
  4. (en) « Radio Goethe », Radio Goethe (consulté le 11 août 2015).
  5. (de) « Nova Rock Festival 2011 - Ausverkauft! », sur volume.at (consulté le 19 octobre 2016).
  6. (de) « Eisbrecher in den Albumcharts », sur chartsurfer.de (consulté le 19 octobre 2016).
  7. (de) « Eisbrecher mit neuem Album Die Hölle muss warten » (consulté le 19 octobre 2016).
  8. (de) « Neues Album "SCHOCK" Erscheint Am 16.01.2015 », Eis-brecher.com, (consulté le 21 octobre 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :