Eiko Kadono

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eiko Kadono
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (87 ans)
Tokyo (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
角野栄子Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Waseda
Nihon Fukushi University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Nihon Fukushi University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Prix Noma de la littérature pour enfants (d) ()
Médaille au ruban pourpre ()
Prix Sazanami Iwaya de littérature (d) ()
Prix Hans-Christian-Andersen ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales

Eiko Kadono (角野栄子, Kadono Eiko?), née le dans le quartier ancien de Tokyo, est une écrivaine japonaise. Son œuvre la plus connue est la série Kiki la petite sorcière, qui comprend six ouvrages. Le premier a été adapté en film d'animation en 1989 par Hayao Miyazaki. En 2018, elle a reçu le prix Hans Christian Andersen[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

La passion d'Eiko Kadono pour les histoires débute sans doute lors de son enfance, en écoutant les contes japonais récités par son père. Lorsqu'elle est en âge de lire, elle échappe aux sévices de l'après-guerre en explorant les livres de Edogawa Ranpo, les traductions japonaises du Petit Lord Fauntleroy de Frances Hodgson Burnett, Les Aventures de Tom Sawyer et Les Aventures de Huckleberry Finn de Mark Twain ou encore L'Île au trésor de R.L.Stevenson.

Elle fait ses études à l'Université Waseda puis elle part au Brésil, à São Paulo à l'âge de 25 ans où elle commence à écrire une histoire vraie, Brésil et mon ami Luizinho, qui parle d'un enfant passionné de danse et qui sera publiée sept ans plus tard.

Elle a également écrit des histoires courtes destinées aux tout-petits dont certaines comme Où est mon trésor, Docteur ours ou Yuta le petit mécanicien ont été adaptés en français.

Eiko Kadono a également traduit plusieurs livres en japonais[2].

Depuis, elle vit de sa plume et a été distinguée par le Prix Noma de la littérature pour la jeunesse en 1985, et figure dans la « liste d'honneur » de l'IBBY 1986[3].

Elle est lauréate en 2018 du prestigieux prix international, le Prix Hans-Christian-Andersen[1], dans la catégorie Auteur, prix dont elle avait été précédemment sélectionnée, en 2016[4].

Elle vit actuellement dans l'ancienne cité de Kamakura, au Japon.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Série Kiki la petite sorcière[modifier | modifier le code]

  1. Kiki la petite sorcière, Ynnis, 2019 ((ja) Majo no Takkyūbin, 1985), trad. Déborah Pierret Watanabe, 240 p. (ISBN 978-2-37697-053-8)
  2. Les Racines de la magie, 2020 ((ja) Kiki to Atarashii Mahō, 1993), trad. Déborah Pierret Watanabe, 349 p. (ISBN 978-2-37697-121-4)
  3. Une rencontre inattendue, 2020 ((ja) Kiki to mō Hitori no Majo, 2000), trad. Déborah Pierret Watanabe, 277 p. (ISBN 978-2-37697-172-6)
  4. L'Étrange Pays, 2021 ((ja) Kiki no Koi, 2004), trad. Déborah Pierret Watanabe, 254 p. (ISBN 978-2-37697-226-6)
  5. Le Pouvoir suspendu, 2021 ((ja) Mahō no Tomarigi, 2007), trad. Déborah Pierret Watanabe, 234 p. (ISBN 978-2-37697-259-4)
  6. Le Grand Départ, Ynnis, 2022 ((ja) Sorezore no Tabidachi, 2009), trad. Déborah Pierret Watanabe, 368 p. (ISBN 978-2-37697-302-7)

Série Majo no Takkyūbin Tokubetsu-hen[modifier | modifier le code]

  1. (ja) Kiki ni Deatta Hitobito, 2016
  2. (ja) Kiki to Jiji, 2017

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c A. OIKAWA, Hans Christian Andersen award for kids’ author Eiko Kadono, The Asahi Shimbun (28 mars 2018).
  2. Y. Nakamura, Kadono honored for books with inspiring female characters, The Asahi Shimbun (2 septembre 2018).
  3. a et b Archives « Honour List » 1956-1998, sur le site officiel ibby.org.
  4. a et b (en) « HCAA Nominees 2018 », sur ibby.org, .

Liens externes[modifier | modifier le code]