Église-Neuve-d'Issac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eglise-Neuve-d'Issac)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église-Neuve et Égliseneuve.

Église-Neuve-d'Issac
Église-Neuve-d'Issac
Le village d'Église-Neuve-d'Issac.
Blason de Église-Neuve-d'Issac
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Périgord central
Intercommunalité Communauté de communes Isle et Crempse en Périgord
Maire
Mandat
Jean-Pierre Deffreix
2014-2020
Code postal 24400
Code commune 24161
Démographie
Population
municipale
140 hab. (2016 en augmentation de 6,87 % par rapport à 2011)
Densité 8,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 58′ 55″ nord, 0° 25′ 36″ est
Altitude Min. 75 m
Max. 184 m
Superficie 16,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Église-Neuve-d'Issac

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Église-Neuve-d'Issac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Église-Neuve-d'Issac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Église-Neuve-d'Issac

Église-Neuve-d'Issac est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

La mairie et l'église.

Dans la moitié sud du département de la Dordogne, dans le Landais, la commune d'Église-Neuve-d'Issac s'étend sur 16,67 km2. Elle est arrosée par la Beauronne qui prend sa source dans le sud du territoire communal.

La commune, traversée par le 45e parallèle nord, est de ce fait située à égale distance du pôle Nord et de l'équateur terrestre (environ 5 000 km).

L'altitude minimale, 75 mètres, se trouve localisée à l'extrême nord, près du lieu-dit Chourlanquet, là où un petit affluent sans nom de la Crempse quitte la commune et sert de limite entre celles de Bourgnac et d'Issac. L'altitude maximale avec 184 mètres est située un kilomètre et demi au nord du bourg, au lieu-dit les Quatre Châtaigniers [1]. Au niveau géologique, le sol se compose principalement de sables, d'argiles ou de graviers éocènes et oligocènes[2].

À l'écart des routes principales, le bourg d'Église-Neuve-d'Issac est situé, en distances orthodromiques, huit kilomètres au sud-est de Mussidan, et quinze kilomètres au nord-nord-ouest de Bergerac. Il est relié par des routes secondaires aux bourgs de Beleymas Bourgnac, Issac et Saint-Jean-d'Eyraud.

L'accès principal à la commune s'effectue par la route départementale 709 (l'axe Mussidan-Bergerac).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

En 2019, Église-Neuve-d'Issac est limitrophe de cinq autres communes.

Carte d'Église-Neuve-d'Issac et des communes avoisinantes en 2018.
Communes limitrophes d’Église-Neuve-d'Issac
Bourgnac Issac
Les Lèches Église-Neuve-d'Issac Beleymas
Eyraud-Crempse-Maurens

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Outre le bourg d'Église-Neuve-d'Issac proprement dit, le territoire se compose d'autres villages ou hameaux, ainsi que de lieux-dits[3] :

  • les Balbyes
  • Bas Colombas
  • les Branles
  • les Buquets
  • les Cacarottes
  • le Champ des Treilles
  • les Chaumes
  • Chourlanquet
  • chez Coste
  • la Croix de Rigoux
  • la Croix de Soriol
  • la Cros
  • les Eygauds
  • Fonleppe
  • la Font de la Lande
  • la Fontaine Saint-Pierre
  • les Gaboussiers
  • les Gaumes
  • Les Grands Champs
  • les Gravaux
  • Haut Colombas
  • Jean du Claud
  • Lavisayre
  • Maison Neuve
  • Manègre Bas
  • Manègre Haut
  • les Minières
  • Montréal le Vieux
  • les Palissayres
  • les Penauds
  • les Petits Champs
  • la Puille
  • Puybaty
  • Puyhaudrie
  • les Quatre Châtaigniers
  • le Roudet
  • les Treilles
  • le Trou du Marteau
  • le Tuquet
  • les Vignaux

Toponymie[modifier | modifier le code]

La première mention connue du lieu date de l'an 1117 sous la forme latine Ecclesia Nova[4]. Ce nom indique au XIIe siècle un édifice religieux nouveau par rapport à un plus ancien sans que celui-ci ait pu être identifié[4]. Le nom est précisé en 1365 : Ecclesia Nova de Eyraudo, puis en 1476 : Ecclesia Nova Sanctae Mariae[4]. Sur la carte de Cassini représentant la France entre 1756 et 1789, le village est identifié sous le nom d'Eglise Neuve d'Eyraud[5]. Créée à la Révolution, la commune s'appelle d'abord « Eglise Neuve » puis « Eglineuve-d'Issat » et enfin « Église-Neuve-d'Issac »[6]. La seconde partie du nom de la commune fait référence d'abord au proche cours d'eau l'Eyraud[4] — dont la source se situe à quatre kilomètres au sud-est du bourg d'Église-Neuve-d'Issac — puis à la commune limitrophe d'Issac.

En occitan, la commune porte le nom de Gleisa Nueva d'Eiçac ou Gleisa Nueva d'Eissac[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lieu est connu depuis le XIIe siècle[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Dès 1790, la commune d'Église-Neuve-d'Issac est rattachée au canton des Leches qui dépend du district de Montpon, renommé en district de Mussidan, jusqu'en 1795, date de suppression des districts. Lorsque ce canton est supprimé par la loi du 8 pluviôse an IX () portant sur la « réduction du nombre de justices de paix », la commune est rattachée au canton de Montagnac dépendant de l'arrondissement de Bergerac[6]. Le canton de Montagnac est ensuite renommé en canton de Villamblard l'année suivante, à la suite du transfert du chef-lieu de canton depuis Montagnac vers Villamblard[6].

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du , ce canton disparaît aux élections départementales de mars 2015[8]. La commune est alors rattachée électoralement au canton du Périgord central.

En 2017, Église-Neuve-d'Issac est rattachée à l'arrondissement de Périgueux[9],[10].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Fin 2001, Église-Neuve-d'Issac intègre dès sa création la communauté de communes du Pays de Villamblard. Celle-ci disparaît au , remplacée au par la communauté de communes Isle et Crempse en Périgord.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 100 et 499 habitants au recensement de 2011, onze conseillers municipaux ont été élus en 2014[11],[12].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
    Jean Chalard RS Agriculteur
  1983 Pierre Demazière SE Notaire
1983 mars 1989 Bernard Lesfargues SE Enseignant
mars 1989 mars 2008 Daniel Chauffaille SE Facteur
mars 2008[13] (réélu en mars 2014) En cours Jean-Pierre Deffreix SE Chef d'entreprise

Instances judiciaires[modifier | modifier le code]

Dans les domaines judiciaire et administratif, Église-Neuve-d'Issac relève[14] :

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[16].

En 2016, la commune comptait 140 habitants[Note 1], en augmentation de 6,87 % par rapport à 2011 (Dordogne : -0,09 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
492422473486461484511499506
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
480468445401385388362346319
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
295291292262262227224196174
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
162150135142115119130128139
2016 - - - - - - - -
140--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2015[18], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent cinquante-six personnes, soit 40,3 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (sept) a augmenté par rapport à 2010 (cinq) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 12,5 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au , la commune compte seize établissements[19], dont huit au niveau des commerces, transports ou services, cinq dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche, deux dans la construction, et un relatif au secteur administratif[20].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame-de-la-Nativité[21].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Église-Neuve-d'Issac Blason D’or à la tête d’ours arrachée de gueules, au chef du même chargé d'une croisette cléchée, vidée et pommetée de douze pièces d'or[22].
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « 184 » sur Géoportail (consulté le 7 avril 2018)..
  2. Patrick Ranoux, préface de René Pijassou, Atlas de la Dordogne-Périgord, Ouvrage publié à compte d'auteur, Speed impression, 1996, (ISBN 978-2-9501476-1-5), p. 19.
  3. « Église-Neuve-d'Issac » sur Géoportail (consulté le 7 avril 2018).
  4. a b c d et e Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des noms de lieux du Périgord, Éditions Fanlac, 2000, (ISBN 2-86577-215-2), p. 144-145.
  5. « Eglise Neuve d'Eyraud » sur Géoportail (consulté le 6 avril 2018).
  6. a b c et d Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 25 février 2014.
  8. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 11 juin 2015).
  9. [PDF] « Arrêté portant modification des limites territoriales des arrondissements de Bergerac, Nontron, Périgueux et Sarlat-la-Canéda du département de la Dordogne », Préfecture de la Dordogne, 30 décembre 2016.
  10. [PDF] Anciens et nouveaux arrondissements au 1er janvier 2017, Préfecture de la Dordogne, 4 janvier 2017.
  11. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 6 avril 2018.
  12. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 6 avril 2018.
  13. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 18 août 2014.
  14. « Annuaire des juridictions d'une commune », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 6 avril 2018).
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  18. Dossier complet - Commune d'Église-Neuve-d'Issac (24161) - Activités, emploi et chômage - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 10 octobre 2018.
  19. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 10 octobre 2018).
  20. Dossier complet - Commune d'Église-Neuve-d'Issac (24161) - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 10 octobre 2018.
  21. Abbé Carles, Dictionnaire des paroisses du Périgord, éditions du Roc de Bourzac, Bayac, 2004, (réédition à l'identique de celle de 1884 : Les titulaires et patrons du diocèse de Périgueux et de Sarlat), (ISBN 2-87624-125-0), p. 206.
  22. L'Armorial de France, consultée le 7 avril 2018.