Egis Rail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Egis Rail
logo de Egis Rail

Création 1968
Slogan Concepteur de mobilité durable
Siège social Lyon
Drapeau de France France
Direction Olivier Bouvart
Activité Ingénierie ferroviaire
Produits Ligne à grande vitesse, métro, tram-train, tramway, véhicule automatique léger
Société mère Egis
Effectif 1355 (2015)
Site web www.egis.fr

Chiffre d’affaires 158 000 000  (2015)

Egis Rail est une filiale du groupe Egis, spécialisée dans l’ingénierie des transports urbains guidés et ferroviaires : systèmes, automatisme, matériels roulants, sécurité, équipements, génie civil, environnement[1]. Egis Rail a conduit des projets en France et à l'international.

En 2015, Egis Rail a réalisé un chiffre d'affaires de 158 millions d'euros et compte 1355 collaborateurs répartis dans le monde[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Egis Rail a été créée en 1968 par René Waldmann sous le nom de Semaly (Société d'économie mixte de l'agglomération Lyonnaise) pour la création du métro de la ville de Lyon. L’entreprise lyonnaise, émanation de la Société lyonnaise des transports en commun (SLTC), était une société d’économie mixte, mi publique mi privée.

À la fin des années 1970 après la mise en service de la première ligne du métro de Lyon, un nouveau mode de transport est revenu sur le devant de la scène : le tramway. La Semaly a donc décidé de se diversifier dans cette nouvelle activité, en commençant par les tramways de Nantes et Grenoble.

En 1992, la Semaly est devenue une société privée tout en gardant son acronyme (SEM) pour ne pas perdre sa notoriété. Les actionnaires étaient d’une part le groupe Scetauroute, Bechtel, la SERL et la SNCF. Ensuite, en 2001, la Semaly décide de racheter la société du métro de Marseille (SMM).

En 2004, un groupement d’intérêt économique (GIE) est constitué par apport de moyens des deux sociétés : Scetauroute et la Semaly, lesquelles ne fusionnent pas et poursuivent leurs activités. L’acte fondateur de la société était l’obtention d’un lot de maîtrise d’œuvre complète — génie civil et équipements ferroviaires, d'une ligne de 60 km sur la branche Est de la LGV Rhin-Rhône. Egis avait répondu par un groupement réunissant Scetauroute et la Semaly qui s'appelait Egis Rail Rhin-Rhône et n’était alors qu’une marque.

Le , le département ferroviaire de Scetauroute (entreprise du groupe Egis) et la Semaly fusionnent officiellement sous le nom d'Egis Rail. Depuis 2007, Egis Rail est donc une filiale à part entière du groupe Egis, spécialisée dans l'ingénierie des transports urbains et ferroviaires.

En 2009, Egis Rail acquiert Sintra, une entreprise spécialisée dans la signalisation et en 2011, Egis Rail intègre Egis Vega Brésil.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1968 : Création de la Semaly
  • 1992 : Privatisation
  • 2001 : Acquisition de la Société du métro de Marseille (SMM)
  • 2004 : Création du GIE Egis Rail
  • 2007 : Création d'Egis Rail (fusion Semaly-Département ferroviaire de Scetauroute)
  • 2009 : Acquisition de Sintra
  • 2011 : Intégration de la société Vega, Brésil

Les projets d'Egis Rail[modifier | modifier le code]

Transports urbains[modifier | modifier le code]

Métro[modifier | modifier le code]

Métro de Rennes ( Bretagne ) ligne B, maitrise d'oeuvre. ouverture de la ligne b fin 2019

Métro de Lyon - Ligne C
  • Métro de Lyon : Maîtrise d'œuvre des lignes A, B, C, D et de leurs extensions (depuis 1978). Le métro D est le premier métro automatique grand gabarit au monde (1990).
  • Métro de Chennai, Inde: Maîtrise d'œuvre pour la réalisation de 2 lignes de 45 km (2009).
  • Métro de Macao, Chine : Maîtrise d'œuvre et l'assistance technique pour la réalisation de la 1re ligne automatique en 2009 (20 km de ligne et 23 stations).
  • Métro de Doha, Qatar : Management de projet pour la construction du métro depuis 2012 (40 km de ligne).
  • Métro de Sao Paulo et Salvador, Brésil : Études et expertise des systèmes ainsi que l'intégration des systèmes et la gestion des interfaces relatives aux lignes 1 et 2 (2012).
  • Métro de Riyad, Arabie Saoudite : Management de projet et supervision de la construction du métro (2014).
  • Métro de Guadalajara, Mexique : Supervision pour l'ensemble des travaux systèmes (voie ferrée, énergie, signalisation, télécom et matériel roulant) sur 20,9 km de ligne (2015)
Métro Chennai, Inde
  • Grand Paris Express : Maîtrise d'œuvre des équipements des lignes 15, 16, 17 et 18 ; Maîtrise d'œuvre infrastructure pour la ligne 16 et certaines portions des lignes 14,15 et 17 [3].

Tramway[modifier | modifier le code]

Tramway de Besançon
  • Tramway de Strasbourg (1er tramway à plancher bas intégral) : Maîtrise d'œuvre des lignes A, B, C, D, E et leurs extensions.
  • Tramway de Lyon (48 mois de l’idée à la mise en service) : Maîtrise d'œuvre des lignes T1, T2 et T3 ainsi que leurs extensions.
  • Tramway de Montpellier : Maîtrise d'œuvre des 4 lignes de tramway (et de leurs extension).
  • Tramway de Porto, Portugal : Maîtrise d'œuvre des 4 lignes de tramway de Porto (70 km de ligne).
  • Tramway de Paris : Coordination générale de l'extension de la ligne T3 de Paris.
  • Tramway de Besançon : Maîtrise d'œuvre de la 1re ligne de tramway de Besançon (14 km de ligne) et mise en œuvre de la démarche (Tramway Autrement)[4].
  • Tramway de Rabat, Maroc : Maîtrise d'œuvre des 2 premières lignes (21 km).
  • Tramway de Dijon : Maîtrise d'œuvre des lignes T1 et T2 (20 km).
  • Tramway de Sidi Bel Abès, Algérie : Maîtrise d'œuvre de la 1re ligne (14 km).
  • Tramway de Luxembourg : Maîtrise d'œuvre du tramway reliant Cloche d'Or à l'aéroport Findel à Luxembourg[5].
  • Tramway de Birmingham : Design de l'extension du réseau de tramway de Birmingham au sein de la Midland Metro Alliance (2016)[6].

Autres[modifier | modifier le code]

  • Téléphérique de Brest
    Tram-Train Lyon aéroport RhônExpress : Maîtrise d'œuvre reliant le centre ville de Lyon à l'aéroport St Exupéry.
  • People Mover Le Caire, Égypte : Maîtrise d'œuvre d'un people mover dans l'aéroport du Caire. Ligne en viaduc, longue de 2 km avec 4 stations.
  • Téléphérique de Brest : Mandat de Maîtrise d'ouvrage pour la réalisation du téléphérique de Brest[7].

Transports ferroviaires[modifier | modifier le code]

Lignes à grande vitesse (TGV)[modifier | modifier le code]

  • LGV Rhin-Rhône : Maîtrise d'œuvre du Génie Civil et des Equipements ferroviaires de signalisation de la branche Est (140 km de ligne en Dijon et Belfort)[8][réf. insuffisante].
  • LGV Kenitra-Tanger, Maroc: Maîtrise d'œuvre du Génie Civil de 200 km de ligne, entre la portion reliant Tanger et Casablanca.
  • LGV Wuhan-Guangzhou, Chine (2010) : Supervision de travaux de la ligne (968 km).
  • LGV Sud Europe Atlantique, Bretagne Pays-de-Loire (2011) : Études de la lignes SEA et conception des infrastructures et des équipements ferroviaires (303 km reliant Tours et Bordeaux).
LGV Rhin-Rhône
  • LGV Nakhon Ratchasima - Nong Khai, Thaïlande (2015) : Missions d'expertise sur les études de faisabilité et d'avant-projet d'une ligne à grande vitesse.

Lignes conventionnelles[modifier | modifier le code]

  • Ligne Epinay-Le Bourget, France (2007) : Maîtrise d'œuvre de la section Epinay-Le Bourget du train léger Tangentielle Légère Nord (14 km de ligne).
  • Ligne Varsovie-Cracovie, Pologne (2009) : Étude de modernisation de la ligne ferroviaire rapide de Pologne (380 km de ligne).
  • Ligne Creil - Beauvais : Maîtrise d'œuvre de la modernisation de la ligne (37 km de ligne, travaux en ligne exploitée).
  • Ligne Sophia-Septemvri, Bulgarie (2015) : Études techniques préliminaires et de conception et modernisation de la ligne (103 km de ligne).

Lignes de fret lourd[modifier | modifier le code]

  • Fret lourd, ligne de Carajás, Brésil (2007) : Études de conception pour l'amélioration de la capacité de transport de la Estrada de Ferro Carajas.
  • Fret lourd, Sud-est du Para, Brésil : Études et conception détaillée de la section ferroviaire au Sud-Est de l'État du Para.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Egis Rail », sur Groupe Egis (consulté le 11 octobre 2016)
  2. « Egis Rail », sur Groupe Egis (consulté le 13 octobre 2016)
  3. « Egis - Société du Grand Paris », Société du Grand Paris,‎ (lire en ligne)
  4. « Besançon dévoile son tramway », sur Mobilicités (consulté le 18 octobre 2016)
  5. « Luxembourg. Un groupement mandaté par Egis remporte la maîtrise d’œuvre pour la construction d’une ligne de tramway | Ville, Rail & Transports », sur www.ville-rail-transports.com (consulté le 18 octobre 2016)
  6. « Infrastructures – L’extension du tramway de Birmingham confiée à Egis », Chantiers de France,‎ (lire en ligne)
  7. « Egis : visite du chantier du futur téléphérique urbain de Brest », Groupe Caisse des Dépôts,‎ (lire en ligne)
  8. « Maîtrise d’œuvre de la LGV Rhin-Rhône (branche Est) », sur Groupe Egis (consulté le 18 octobre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]