Eggelsberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Eggelsberg
Blason de Eggelsberg
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land Drapeau de la Haute-Autriche Haute-Autriche
District
(Bezirk)
Braunau am Inn
Code postal A-5142
Immatriculation BR
Indicatif 43+
Code Commune 4 04 06
Démographie
Population 2 365 hab. ()
Densité 98 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 04′ 40″ nord, 12° 59′ 34″ est
Superficie 2 412 ha = 24,12 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Haute-Autriche
Voir sur la carte administrative de la zone Haute-Autriche
City locator 14.svg
Eggelsberg
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Voir sur la carte administrative d'Autriche
City locator 14.svg
Eggelsberg
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Voir sur la carte topographique d'Autriche
City locator 14.svg
Eggelsberg

Eggelsberg est une commune autrichienne du district de Braunau am Inn en Haute-Autriche.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le domaine communal comprend les vingt-huit localités suivantes (entre parenthèses est mentionné le nombre d'habitants de chacune de ces localités au ). La population totale s'élève ainsi à 2 365 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Eggelsberg a été bavaroise de la fondation du duché de Bavière jusqu'en 1779. Le traité de Teschen transfère l'Innviertel (de) (alors, Innbaiern) à l'Autriche, y compris Eggelsberg.

Pendant les guerres napoléoniennes, Eggelsberg est redevenue bavaroise. Mais en 1814, après le premier exil de Napoléon Ier à l'île d’Elbe, elle a été restituée à la Haute-Autriche, de l’empire d'Autriche.

Le , après le rattachement de l'Autriche à l'Allemagne nazie, l'endroit appartenait au Gau Oberdonau (Reichsgau du Danube supérieur). Après 1945, la commune est revenue à la Haute-Autriche.

Adolf Hitler, fils d'un douanier, est né à Braunau am Inn, ville-frontière avec l'Allemagne et qui comprend Eggelsberg dans son district.

Dans le secteur de Gundertshausen qui fait partie de la commune d’Eggelsberg, s'est suicidé deux jours après la fin de la Seconde Guerre mondiale le général SS Friedrich-Wilhelm Krüger, chef de la SS et de la police pour le Gouvernement général de Pologne (partie de la Pologne occupée par la Wehrmacht, non annexée au Troisième Reich), où il s'est rendu coupable de crimes contre l'humanité.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]