Effondrement du grand magasin Sampoong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

37° 29′ 56″ N 127° 00′ 47″ E / 37.49889, 127.01306 L'effondrement du grand magasin Sampoong est l'effondrement, survenu le 29 juin 1995, d'un grand magasin situé à Séoul en Corée du Sud suite à des défauts de construction. Le bilan de la plus grande catastrophe de l'histoire du pays en temps de paix s'élève à 502 morts et 937 blessés.

Construction[modifier | modifier le code]

La construction du bâtiment débute en 1987. Il est situé dans l'arrondissement de Seocho-gu, sur le site d'une ancienne décharge. Sampoong prévoit d'édifier un immeuble de bureaux, comportant quatre étages, plus quatre niveaux en sous-sol. La construction est confiée à la société Woosung[1].

Durant les travaux, le propriétaire de Sampoong, Lee Joon, propose l'ajout d'un cinquième étage, idée à laquelle s'oppose Woosung Construction, qui a déjà bâti les fondations et les niveaux en sous-sol. L'entreprise est alors remplacée par la branche construction de la société Sampoong. Le bâtiment, qui est constitué de deux ailes reliées par un atrium, voit sa destination modifiée. Son propriétaire décide de le transformer en grand magasin, dont le cinquième étage doit abriter huit restaurants[1].

Ouverture[modifier | modifier le code]

Le grand magasin Sampoong ouvre ses portes en décembre 1989 et reçoit le public durant plus de cinq ans. Il devient un lieu à la mode fréquenté par les familles des hommes d'affaire et des politiciens séoulites[2]. Au milieu des années 1990, il emploie 1 000 personnes, accueille 40 000 clients par jour, et son chiffre d'affaires quotidien dépasse les 500 000 dollars. En 1995, quelques semaines avant son effondrement, le bâtiment passe avec succès une inspection de sécurité[1].

Effondrement[modifier | modifier le code]

Le 29 juin 1995 à 17h52 heure locale, le grand magasin Sampoong s'écroule. 1 500 personnes sont coincées sous les décombres. Le bilan de l'effondrement s'élève à 502 morts et 937 blessés parmi les clients et employés[2],[3].

L'enquête démontrera le non-respect par les entreprises de construction des plans des architectes, notamment le diamètre des piliers de soutien ramené de 80cm à 60cm faisant chuter le nombre des barres d'acier internes de renfort de 16 à 8 diminuant ainsi de 50 % leur résistance mécanique. Le facteur déterminant serait le déplacement sur roulettes de plusieurs unités de climatisation de plusieurs tonnes chacune sur le toit du bâtiment fragilisant la structure de la dalle béton, le facteur déclenchant les fortes vibrations engendrées par leur fonctionnement le jour même de la catastrophe[4].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Norbert J. Delatte, Beyond failure : forensic case studies for civil engineers, ASCE Publications,‎ 2009, 407 p. (ISBN 9780784409732, lire en ligne), p. 352-357
  2. a et b (en) « Collapse of Sampoong Department Store » (version du 14 mars 2007 sur l'Internet Archive)
  3. (en) Park Hye-min, « Lee Joon, 81, convicted in Sampoong deaths », JoongAng Daily,‎ 6 octobre 2003
  4. La minute de vérité : l'effondrement du magasin Sampoong à Séoul

Documentaires télévisés[modifier | modifier le code]