Effet tunnel psychologique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Effet tunnel.

Dans le domaine de l'automobile, on appelle effet tunnel psychologique le ralentissement de la circulation automobile lorsque les conducteurs se retrouvent entre deux barrières verticales. Il serait dû à un effet d'enfermement et à la sensation de ne pouvoir éviter un danger. Les politiques de sécurité routière jouent sur cet effet pour faire baisser la vitesse moyenne et la dangerosité des routes : plantations d'arbres, de haies, bordures de trottoirs plus hautes... [réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]