Effet Tyndall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tyndall.
image illustrant l’optique
Cet article est une ébauche concernant l’optique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Visualisation de l’effet Tyndall, rayons solaires à travers la brume.
Effet Tyndall près de la tour CN, à Toronto.

L’effet Tyndall est un phénomène d'optique.

Description[modifier | modifier le code]

L'effet Tyndall est un phénomène de diffusion de la lumière incidente sur des particules de matière, de dimensions comparables aux longueurs d’onde[réf. nécessaire]. Cet effet est visible dans les systèmes colloïdaux, les suspensions ou les émulsions. Le phénomène est facilement observable sur des rayons de lumière lorsqu’ils traversent des zones riches en particules solides ou liquides (par exemple de la poussière ou des gouttes d’eau).

Explication[modifier | modifier le code]

Ce phénomène optique s’explique aujourd’hui dans le cadre de la diffusion Rayleigh. L'intensité de la lumière diffusée est proportionnelle à la puissance quatrième de la fréquence, en conséquence la lumière de couleur bleue est notablement plus diffusée que la rouge. Cet effet explique la couleur bleue du ciel.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'effet a été décrit pour la première fois au XIXe siècle par le scientifique irlandais John Tyndall ; cependant, il n’en donna pas une description complète. Ce fut le physicien Gustav Mie qui l’étudia de manière rigoureuse, à partir de 1908.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :