Effet Purcell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Purcell.
image illustrant la physique
Cet article est une ébauche concernant la physique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L'introduction de cet article est soit absente, soit non conforme aux conventions de Wikipédia (juin 2016).

Ces motifs sont peut-être précisés sur la page de discussion. — Découvrez comment faire pour en améliorer la rédaction.

Pour les transitions du moment magnétique nucléaire dans le domaine radio-fréquence, la probabilité d'émission spontanée

,

est tellement petite que le spin n'est jamais en équilibre thermique : à 300 K, pour MHz, magnéton nucléaire, le temps de relaxation vaut  ! Mais si le système est couplé à un circuit électrique, le facteur ne donne plus correctement le nombre d'oscillateurs par unité de volume. Il y a maintenant un oscillateur dans la gamme associée au circuit. Le taux d'émission spontanée est ainsi augmenté et la durée de vie réduite d'un facteur

,

est le volume du résonateur. Si est la dimension caractéristique du circuit (c'est-à-dire ), et si est la profondeur de peau à la fréquence , on a . Pour un circuit non résonnant, , et pour , on a . Si des petites particules de 10 microns sont mélangées à un milieu possédant un moment magnétique nucléaire, le temps de mise en équilibre thermique est de l'ordre de quelques minutes pour = 10 MHz.