Effet Pigou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’économie
Cet article est une ébauche concernant l’économie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'effet Pigou est une notion qui relève de l'économie. Il est aussi connu sous le nom d'effet d'encaisses réelles.

Principe[modifier | modifier le code]

Pour répondre au diagnostic pessimiste de la Théorie générale de Keynes, selon laquelle le capitalisme est condamné à un chômage durable à cause de l'insuffisance de la demande effective, Arthur Cecil Pigou a suggéré une hypothèse reposant sur l'idée que la monnaie est une richesse, et permettant de mettre en évidence un rééquilibrage automatique de la demande globale. Cette hypothèse revient à admettre que les agents maintiennent constamment le rapport entre la valeur réelle des encaisses monétaires (M/P) et leurs demandes de biens de consommation et de biens de production (C+I).

Dès lors, si la demande globale (C+I) est insuffisante, le niveau général des prix aura tendance à baisser, augmentant la valeur réelle des encaisses monétaires (car leur pouvoir d'achat augmente), alors les agents convertissent leur monnaie excédentaire en demande de biens ; donc les prix remonteront à l’équilibre, poussés par l’augmentation de la demande globale. Le mécanisme de cet effet Pigou repose sur l'idée que l'augmentation de (M/P) accroit la richesse des agents, lesquels se sentant plus riches, consomment et investissent plus.

La logique des enchaînements est la suivante :

O > D ⇒ P− ⇒ (M/P)+ ⇒ D+ ⇒ P+, où D = C + I

Il n’y a donc d'après cette théorie pas de possibilité de surproduction générale prolongée.

Effet d'encaisse réelle négatif[modifier | modifier le code]

L'effet d'encaisses réelles fonctionne aussi de manière négative : en cas d'inflation, le niveau général des prix (NGP) augmente, donc la valeur réelle des encaisses monétaires (M/P) diminue (le pouvoir d'achat de la monnaie baisse). Or les agents économiques veulent garder le même pouvoir d'achat, par conséquent ils vont accroître leur épargne. La demande va donc diminuer. Les prix vont donc également baisser jusqu'à l'équilibre.

Exemple[modifier | modifier le code]

Un agent épargne 100€ qui lui permettent d'acheter 10 places de cinéma. La place de cinéma vaut 10€. Supposons que les prix augmentent : la place de cinéma passe à 11€. Pour pouvoir consommer autant qu'auparavant (10 places de cinéma), l'agent va accroître son épargne : 110 €. Problème : si son revenu n'augmente pas, il devra diminuer sa consommation, ou sans doute réduire ses sorties au cinéma, ou réduire autre chose !

L'effet Pigou s'observe surtout en cas de forte inflation, au-delà d'un certain seuil, l'effet de fuite devant la monnaie devient prédominant. (Fuite devant la monnaie : les agents consomment le plus tôt possible afin de ne pas être pénalisés par l'inflation, d'où hausse de la demande, et donc de l'inflation)

Voir aussi[modifier | modifier le code]