Effet (musique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Effet (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie À ne pas confondre avec l'effet sonore qui représente un bruitage en audiovisuel.
Exemple de différents effets de réverbération.

Les effets, ou effets audio, sont des dispositifs électroniques ou informatiques permettant la modification d'un signal sonore en vue de le rendre plus agréable à l'écoute, de le corriger, ou même de le rendre méconnaissable afin d'en tirer un rendu sonore inédit. Ces effets sont utilisés dans de nombreux domaines tels que la musique, la sonorisation, l'animation, le cinéma[1] ou les jeux vidéo.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Effets pour guitare électrique sous forme de pédales.
Effets de studio sous forme de rack.

Un effet peut se trouver sous différentes formes.

Pour le musicien sur scène, ils se présentent souvent sous la forme compacte de pédales d'effets à brancher entre l'instrument et l'amplification. Les effets sont parfois même directement intégrés dans les instruments lorsqu'ils sont électroniques.

En sonorisation, et dans les studios d'enregistrement, ils se présentent sous forme de racks. Certains effets se trouvent aussi directement intégré dans la table de mixage.

Enfin, les effets appliqués par ordinateur prennent la forme d'un logiciel, ou simplement d'un plug-in (par exemple de type VST) chargé dans une station audio-numérique.

Domaines d'application[modifier | modifier le code]

Les effets sont très présents en musique, aussi bien manipulés par les musiciens eux-même que dans la suite de la chaine de production: production, mixage, mastering.

Dans l'animation, le cinéma, ou les jeux vidéo, les effets sont utilisés pour la spatialisation des sons, afin d'assurer la cohérence entre le son et l'image favorisant l'immersion du spectateur. Ils permettent également de déformer certains sons, comme les voix des personnages.

En sonorisation, les effets sont principalement utilisés pour la correction et le mixage des sons.

Exemples d'effets[modifier | modifier le code]

Effets dynamiques[modifier | modifier le code]

Ces effets ont une action sur la dynamique sonore du signal :

  • L'expander augmente la dynamique d'un signal en diminuant les niveaux faibles ou en amplifiant les niveaux forts voir les deux ;
  • Le noise gate coupe le son en dessous d’un certain niveau, utile pour diminuer le souffle en coupant le micro du chanteur lorsqu'il ne chante pas ;
  • Le compresseur réduit des écarts de dynamique, permet de faire sortir/rentrer des instruments dans le mix ;
  • Le limiteur permet de limiter le niveau du signal, afin par exemple de protéger les amplis/enceintes ;
  • Le dé-esseur est un compresseur associé à un égaliseur permettant la diminution des sifflantes.

Effets temporels[modifier | modifier le code]

Les effets temporels sont basés sur le retardement du signal :

  • Le delay permet de répéter un signal, très utile pour la spatialisation du son, ou pour simuler un écho ;
  • La réverbération permet également de spatialiser la source sonore dans une pièce plus ou moins grande ;
  • Les chorus, flanger, phaser sont des effets généralement utilisés pour grossir les sons des guitares ou sur les cymbales ;
  • La ligne à retard permet de corriger la désynchronisation des signaux induite par la distance séparant les haut-parleurs.

Filtres[modifier | modifier le code]

Ces effets se basent sur un filtrage fréquentiel (passe-bas, passe-haut, passe-bande, coupe-bande) du signal :

  • L’égaliseur permet de modifier le spectre sonore, pour modifier le timbre, ou supprimer des fréquences résonantes ou des larsens ;
  • Le wah-wah ou l'auto-wah permet d'ajouter de l'expression à des phrases musicales ;
  • Le crossover permet de séparer les aigus/médiums/graves d’un son pour attaquer ensuite les amplis et les enceintes individuellement ;
  • Le larsen-killer permet de supprimer automatiquement un larsen sans dénaturer le son.

Distortions[modifier | modifier le code]

Les distorsions permettent de changer le caractère du son et peuvent être dosés de manière variables pour obtenir des résultats différents.

  • Le fuzz, ou l'overdrive, permet de saturer le son au point de ne plus le reconnaître ;
  • L’enhancer (légère distorsion permettant de redonner des harmoniques à un son jugé pauvre, crée artificiellement des harmoniques en distordant certaines fréquences choisies, et en jouant subtilement sur des déphasages).

Transposeurs[modifier | modifier le code]

Post-production[modifier | modifier le code]

Ces effets ne peuvent pas être utilisés sur scène, mais sont possibles en studio.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « What Does a Sound Director Do? », sur WiseGeek (consulté le 27 avril 2015).