Edwin Vose Sumner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Edwin Vose Sumner
Edwin Vose Sumner

Surnom Bull Head
Naissance
Boston, État du Massachusetts
Décès (à 66 ans)
Syracuse, État de New York
Allégeance Flag of the United States (1861-1863).svg Union
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major général
Conflits Guerre américano-mexicaine
Guerre de Sécession

Edwin Vose Sumner (né le à Boston, État du Massachusetts, et décédé le à Syracuse, État de New York) est un major-général de l'Union. Il est enterré à Syracuse, comté d'Onondaga, État de New York[1].

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Edwin Vose Sumner est nommé second lieutenant le dans le 2nd U.S. Infantry[2]. Il est promu premier-lieutenant le . Il est promu capitaine dans le 1st dragoons le . Il participe aux combats contre le chef amérindien Black Hawk en 1834[1]. Il commande l'école de cavalerie de Carlisle en 1838. Il est promu commandant le dans le 2nd dragoons.

Il participe à la guerre américano-mexicaine. Il est breveté lieutenant-colonel le pour bravoure et conduite méritoire lors de la bataille de Cerro Gordo au cours de laquelle il a été blessé[1]. Il commande les troupes de réserve lors des batailles de Contreras et de Churubusco. Lors de la bataille de Molino del Rey, il commande la charge de cavalerie qui défait les 5 000 lanciers mexicains[1]. Il est alors breveté colonel le pour bravoure et conduite méritoire lors de cette bataille. Il est promu lieutenant-colonel le dans le 1st dragoons. Il est promu colonel le dans le 1st U.S. cavalry.

En 1856, en tant que commandant de fort Leavenworth au Kansas, il est entraîné dans le conflit connu sous le nom de Bleeding Kansas[1].

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Edwin Vose Sumner est nommé brigadier-général le en remplacement du général David E. Twiggs, sympathisant sudiste, qui démissionne[2],[1]. En 1861, il est affecté au département du Pacifique en Californie, et ne prend pas part aux campagnes de cette année-là[3]. Il remplace brièvement à la tête du département Albert Sidney Johnston qui a démissionné pour rejoindre la Confédération.

Lorsque le major-général George B. McClellan constitue les corps d'armée au sein de l'armée du Potomac, il est placé à la tête du II corps bien qu'il se soit prononcé contre le plan Urbanna proposé par McClellan lors du conseil 8 mars[4]. Il se révèle incapable de réagir rapidement et de prendre des décisions efficaces à la bataille de Williamsburg lors de la campagne de la Péninsule[1]. Lors de la bataille de Seven Pines, en faisant traverser la rivière Chickahominy à ses troupes dans des conditions difficiles, il participe à la stabilisation des positions de l'Union en renforçant le IV corps[1]. Il est nommé major-général des volontaires le . Il participe à la seconde bataille de Bull Run.

Lors de la bataille d'Antietam, il dirige son corps d'armée à la tête des troupes, et non à l'arrière, d'où il pourrait avoir une vision d'ensemble. Ses divisions attaquent de manière fragmentées, ce qui entraîne une perte d'efficacité ; la division du général John Sedgwick est presque anéantie alors qu'elle attaque sans soutien les troupes confédérées[1]. Néanmoins, le général Ambrose Burnside place Edwin Vose Sumner à la tête de la « Right Grand Division » quand il remplace le général McClellan à la tête de l'armée du Potomac et la réorganise. La Right Grand Division comprend le II et le IX corps. Lors de la bataille de Fredericksburg, il mène des assauts vains contre les positions imprenables des Confédérées à Marye's Heights. Après le remplacement du général Burnside par le général Joseph Hooker suite à la Mud March, il demande à être relevé de ses fonctions[1].

Il meurt le , des suites d'une fièvre compliquée d'une congestion pulmonaire[5], à Syracuse, alors qu'il rejoint sa nouvelle affectation au commandement du département du Missouri.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j (en) Edwin Vose Sumner, page consacrée au général sur Find a Grave.com (consulté le 16 décembre 2014).
  2. a et b (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office, (lire en ligne).
  3. (en) « Edwin Vose Sumner », sur National Park Service (consulté le 16 décembre 2014)
  4. (en) Kevin Dougherty, The Peninsula Campaign Of 1862 : A Military Analysis, Univ. Press of Mississippi, , 193 p. (ISBN 9781604730616)
  5. (en) David J Eicher, The Longest Night : A Military History of the Civil War, Simon and Schuster, , 992 p. (ISBN 9780743218467)

Liens externes[modifier | modifier le code]