Edwin Smith (égyptologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edwin Smith.
Edwin Smith
Égyptologue
Image illustrative de l'article Edwin Smith (égyptologue)
Portrait d'Edwin Smith peint 1847 par Francesco Anelli, dans la collection de la New-York Historical Society.
Pays de naissance Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
Bridgeport, Connecticut
Décès
Nationalité américaine
Découvertes principales Papyrus Edwin Smith

Sur les autres projets Wikimedia :

Edwin Smith (1822 - 27 avril 1906) est un marchand et collectionneur américain dont le nom a été donné à un papyrus médical de l'Égypte antique remontant au XVIIe siècle av. J.-C., le papyrus Edwin Smith.

Biographie[modifier | modifier le code]

Smith est né à Bridgeport, Connecticut[1],[2] et a vécu en Égypte pendant la dernière moitié du XIXe siècle. En 1862, il est entré temporairement en possession d'un papyrus médical qui est ensuite vendu par son propriétaire égyptien à Georg Ebers en 1873 et publié par Ebers en 1875[3]. Ce papyrus est connu comme le Papyrus Ebers.

En 1862, il achète également le papyrus qui portera son nom, auprès d'un revendeur appelé Mustapha Aga à Louxor[4], les connaissances de Smith en hiératique étant insuffisantes pour lui permettre de traduire ce papyrus, il fait appel à James Henry Breasted, aidé par le Dr Arno B. Luckhardt, professeur de physiologie. Cette traduction est publiée en 1930.

Edwin Smith meurt en 1906.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Frederick G. Kilgour, « Locating information in an Egyptian text of the 17th century B.C. » Journal of the American Society for Information Science 1993;44(5):292-7.
  2. (en) Breasted, The Edwin Smith Surgical Papyrus: Hieroglyphic Transliteration, Translation and Commentary, 1922, New-York Historical Society, p. 9
  3. (en) Clagett, Ancient Egyptian Science: A Source Book, vol. II, Calendars, Clocks, and Astronomy, 1995, p. 193, (ISBN 9780871692146).
  4. Breasted, op.cit., p. 30