Edward von Steinle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Edward von Steinle
Eduard von Steinle von Adolf Dauthage.jpg
Adolf Dauthage, portrait d'Edward von Steinle, 1883
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Peintre
Formation
Maître
Lieux de travail
Mouvement
Distinction
Ordre bavarois de Maximilien pour la science et l'art (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Edward Jakob ou Eduard von Steinle, (né le à Vienne, mort le à Francfort-sur-le-Main) est un peintre austro-allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Steinle est élève de l'académie des beaux-arts de Vienne puis de Leopold Kupelwieser. En 1828, il va à Rome où il rejoint Johann Friedrich Overbeck et Philipp Veit. Il revient en 1834 et fait de séjours à Munich pour apprendre la technique de la fresque auprès de Peter von Cornelius et à Francfort comme professeur de la Städelschule.

Le Couronnement de Marie, cathédrale de Strasbourg

En 1838, il fait ses premières fresques pour le château de Rheineck, propriété d'August von Bethmann-Hollweg. Il commence le chœur des anges dans le chœur de la cathédrale de Cologne. En 1844, il peint le jugement de Salomon pour la salle impériale à Francfort-sur-le-Main. En 1857, il décore l'église Saint-Gilles de Münster. De 1860 à 1863, il s'inspire de la culture rhénane pour les escaliers du Wallraf-Richartz Museum.

En 1865 et 1866, il peint les sept chapelles latérales de la collégiale Sainte-Marie d'Aix-la-Chapelle. En 1875, il reproduit la décoration du chœur de Münster dans la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. En 1880, en compagnie de l'architecte et peintre de vitrail Alexander Linnemann, il conçoit la décoration de l'intérieur de la collégiale Saint-Barthélemy de Francfort.

Steinle crée également un grand nombre de tableaux de chevalet principalement religieux, mais aussi des portraits et des peintures de genre d'inspiration romantique, de Clemens Brentano.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source de la traduction[modifier | modifier le code]