Edward Marczewski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Edward Marczewski (né le à Varsovie – décédé le à Wrocław) est un mathématicien polonais. Né Szpilrajn, il a changé de nom en 1940, lorsqu'il se cachait pour échapper aux persécutions nazies[1].

Marczewski était membre de l'École mathématique de Varsovie. C'est un élève de Wacław Sierpiński. Sa vie et son travail après la Seconde Guerre mondiale se sont déroulés à Wrocław, où il a été parmi les créateurs du centre scientifique polonais.

Les principaux pôles d'intérêts de Marczewski sont la théorie de la mesure, la théorie descriptive des ensembles, la topologie, la théorie des probabilités et l'algèbre universelle. Il a aussi publié des articles sur l'analyse réelle et complexe, les mathématiques appliquées et la logique mathématique.

Marczewski a prouvé que la dimension topologique, pour un espace séparable métrisable arbitraire X, coïncide avec la dimension de Hausdorff pour une des métriques sur X qui induisent la topologie donnée de X (en général, la dimension de Hausdorff est toujours supérieure ou égale à la dimension topologique)[2]. C'est un théorème fondamental de la théorie des fractales. (Certaines contributions sur ce sujet ont été faites par Samuel Eilenberg[3].)

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Edward Marczewski » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) John J. O'Connor et Edmund F. Robertson, « Selected papers of Edward Marczewski Preface », dans MacTutor History of Mathematics archive, université de St Andrews (lire en ligne)..
  2. E. Szpilrajn, « La dimension et la mesure », Fund. Math., vol. 28,‎ , p. 81-89 (lire en ligne).
  3. (en) Witold Hurewicz et Henry Wallman (en), Dimension Theory, 1941, chap. VII.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Théorème d'extension de Szpilrajn (en)

Liens externes[modifier | modifier le code]