Edward Hooper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hooper.
Edward Hooper
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Edward Hooper (né en 1951) est un journaliste britannique. Il a passé une grande partie de sa vie en Afrique où il a exercé différents métiers. Il y fut notamment correspondant de la BBC.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est principalement cité pour son livre The River : A Journey to the Source of HIV and AIDS, un ouvrage controversé qui fait suite à dix-sept années d'enquête et qui lie l'apparition du sida à des campagnes de vaccination contre la poliomyélite dans le Congo belge. Cette thèse est connue sous le nom de (en) The oral polio vaccine (OPV) AIDS hypothesis.

Une étude parue dans Nature en 2004 avance des arguments pour réfuter cette hypothèse[1]. Edward Hooper a par ailleurs répondu aux accusations de Nature dès 2004. Il s'étonne qu'on dénote aujourd'hui une telle différence entre ces deux espèces de chimpanzés, alors que dans un article publié récemment par Nature, un scientifique évoquait la possibilité de ne parler que d'une seule et même espèce, tant les similitudes étaient grandes[réf. nécessaire].

Dans un second article publié la même année il s'insurge contre les intérêts personnels qui n'hésitent pas à falsifier et miner toute recherche de vérité dans ce domaine[2] ,[3].

La théorie du vaccin contre la poliomyélite comme origine du sida n'est pas reconnue par la communauté scientifique, Edward C. Holmes indiquant dans un article paru en novembre 2007 que cette théorie était « rangée sur les étagères de la science fiction »[4]. En 2001, La Recherche, qui ne dénigre pas la qualité du travail de Hooper, affirmait aussi que ses thèses avaient été réfutées à la suite d'une expertise approfondie (dont l'analyse PCR de lots d'échantillons de vaccins utilisés à l'époque, ce qui a permis de montrer que l'ADN cellulaire des préparations vaccinales provenait bien de cellules de macaques et non de chimpanzés comme l'avait écrit Hooper) [5].

Publications[modifier | modifier le code]

Documentaire télévisé[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Worobey M, Santiago ML, Keele BF, Ndjango JB, Joy JB, Labama BL, Dhed'A BD, Rambaut A, Sharp PM, Shaw GM, Hahn BH., Origin of AIDS: contaminated polio vaccine theory refuted. Nature, 2004 Apr 22;428(6985):820
  2. The new round of legal threats by doctors Koprowski and Plotkin
  3. Untruths, misrepresentations and spin:: the dubious methods and tactics used by Stanley Plotkin's group in the "Origins of AIDS" debate
  4. (en) Edward C. Holmes, « When HIV spread afar », Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, vol. 104, no 47,‎ , p. 18351-18352 (lire en ligne) :

    « (en) Thankfully, a steady stream of virological data and phylogenetic analyses now means that the oral polio vaccine theory has rightly been assigned to the back shelves of science fiction »

  5. D. Naniche, «Origine du sida : la fin d'une polémique ?», in La Recherche, n°338, janvier 2001, [lire en ligne]