Edward Henry Potthast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Edward Henry Potthast
Image dans Infobox.
Autoportrait du peintre, vers 1900
Naissance
Décès
Nom de naissance
Edward Henry Potthast
Nationalité
Activité
Formation
Lieux de travail
Mouvement

Edward Henry Potthast, né le à Cincinnati dans l'Ohio et décédé le à New York dans l'état de New York aux États-Unis, est un peintre impressionniste américain, connu pour ses peintures de paysage de la Nouvelle-Angleterre, ses vues de Central Park et ses scènes d'activités en plein air remplies de soleil et de couleurs vives représentant des familles et des enfants le long de la côte et des plages de Long Island.

Biographie[modifier | modifier le code]

Edward Henry Potthast naît à Cincinnati dans l'état de l'Ohio en 1857. À partir de 1870, il étudie l'art à la McMicken School of Design à Cincinnati. De 1873 à 1881, il travaille comme lithographe à la Ehrgott and Krobs puis à la Strobridge Lithography Company. De 1879 à 1881, il étudie également auprès du peintre Thomas Satterwhite Noble. Il part ensuite pour l'Europe en compagnie du peintre Joseph Henry Sharp, séjourne à Anvers ou il suit les cours de l'académie royale des beaux-arts de la ville, avant de fréquenter l'académie des beaux-arts de Munich avec pour professeur les peintres Carl von Marr, Nikolaos Gysis et Ludwig von Löfftz. Après son retour à Cincinnati en 1885, il reprend ses études avec Noble et son travail de lithographe. En 1886, il retourne en Europe et s'installe à Paris où il étudie auprès du peintre Fernand Cormon. Il fréquente les colonies artistiques de Barbizon et de Grez-sur-Loing ou il rencontre le peintre Robert Vonnoh qui lui fait découvrir le travail des peintres impressionnistes français.

À son retour à Cincinnati, il reprend à nouveau son emploi de lithographe tout en exposant ses toiles au Cincinnati Art Museum. En 1895, il s'installe à New York, ou il travaille d'abord comme illustrateur pour les magazines Scribner's Magazine, The Century Magazine et Harper's Magazine, tout en se consacrant à son activité de peintre. Il expose à l'académie américaine des beaux-arts et y élu en 1906. En 1904, il obtient une médaille d'argent lors de l'exposition universelle de Saint-Louis dans le Missouri. En 1908, il déplace son studio dans les Gainsborough Studios (en) à Manhattan. En 1910, il réalise une excursion avec les peintres Thomas Moran, Elliott Daingerfield (en), Douglas Ewell Parshall et Frederick Ballard Williams afin d'observer le Grand Canyon et la région de l'Arizona. Pendant la Première Guerre mondiale, il peint de grandes cibles flottantes pour l'entrainement des troupes navales.

Au cours de sa carrière, il est membre de la Society of American Artists (en), du Salmagundi Club, de l'American Watercolor Society et du Cincinnati Art Club (en). Il décède à New York en 1927.

Ces œuvres sont notamment visibles ou conservées au Cincinnati Art Museum de Cincinnati, au Butler Institute of American Art de Youngstown, au Brooklyn Museum, au Metropolitan Museum of Art et à l'académie américaine des beaux-arts de New York, au musée des Beaux-Arts de Houston, au musée d'Art d'El Paso, au Phoenix Art Museum, à la Yale University Art Gallery de New Haven, au Portland Museum of Art (en) de Portland, au San Francisco De Young Museum de San Francisco, au Taubman Museum of Art (en) de Roanoke, à l'Orlando Museum of Art (en) d'Orlando, au Snite Museum of Art (en) de South Bend, au musée d'art Nelson-Atkins de Kansas City, au New Jersey State Museum (en) de Trenton et au musée Thyssen-Bornemisza de Madrid.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Carol Lowrey, A Legacy of Art: Paintings and Sculptures by Artist Life Members of the National Arts Club, Hudson Hills, New York, 2007.
  • (en) Julie Aronson, Eternal Summer: The Art of Edward Henry Potthast, Cincinnati Art Museum, Cincinnati, 2003.
  • (en) Arlene Jacobowitz, Edward Henry Potthast: 1857-1927, The Chapellier Galleries, New York, 1968.
  • (en) Joan M. Marter, The Grove Encyclopedia of American Art, Oxford University Press, Oxford, 2011.
  • (en) Dianne H. Pilgrim, American Impressionist and Realist Paintings and Drawings from the Collection of Mr. & Mrs. Raymond J. Horowitz, Metropolitan Museum of Art, New York, 1973.
  • (en) Joan Carpenter Troccoli, Marlene Chambers, Jane Comstock et Sarah Anschutz Hunt Painters and the American West: The Anschutz Collection, Yale University Press, New Haven, 2000.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :