Edward Coke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coke.
Edward Coke
Edward coke.jpg

Edward Coke

Naissance
 +
Mileham (en) +
Décès
 +
Godwick (en) +
Nationalité
Langue maternelle
Formation
Activités
Conjoint
Elizabeth Hatton (en)
Enfant
Henry Coke (en) +
Fonctions
député du Parlement du Royaume d'Angleterre (d)
-
Avocat général pour l'Angleterre et le pays de Galles
 précédé par Thomas Egerton

 suivi par Thomas Fleming (en)
-
juge en chef de la Cour des plaids-communs (en)
 précédé par Francis Gawdy (en)

 suivi par Henry Hobart (en)
-
Lord Chief Justice of England and Wales
 précédé par Thomas Fleming (en)

 suivi par Henry Montagu
 +

Sir Edward Coke (prononcer cook) (1er février 15523 septembre 1634) était un jurisconsulte anglais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Edward Coke fut successivement avocat de la Couronne (1592), procureur général, président de la cour des plaids communs, 1er juge du Banc du roi (1613), et rendit dans ces fonctions de grands services à Élisabeth Ire d'Angleterre et à Jacques Ier d'Angleterre.

Edward Coke fut chargé de poursuivre le comte d'Essex, Walter Raleigh, les auteurs de la Conspiration des poudres, et Robert Carr (1er comte de Somerset), ancien favori du roi. Il était en même temps un des membres les plus influents du Parlement et se faisait remarquer par son indépendance.

Ayant irrité Jacques Ier et son favori, George Villiers, 1er duc de Buckingham, par sa courageuse opposition, il fut dépouillé de toutes ses dignités à la fin de sa carrière. Edward Coke mourut dans la retraite, en 1634, à 82 ans.

Edward Coke a écrit Institutes du droit d'Angleterre en 1628, un ouvrage classique souvent réimprimé. Il eut pour rival et pour adversaire le fameux Francis Bacon.

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]