Eduardo Pitta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pitta.
Eduardo Pitta
Description de cette image, également commentée ci-après
Eduardo Pitta
Naissance (70 ans)
Lourenço Marques (Maputo)
Nationalité Portugais
Activité principale
Poète, écrivain, critique et essayiste
Conjoint
Jorge Neves

Eduardo Pitta (Lourenço Marques, 9 août 1949) est un poète, écrivan, critique et essayiste portugais.

Bio et œuvre[modifier | modifier le code]

Poète, écrivan, critique et essayiste, il est né dans la capitale du Mozambique (Lourenço Marques, actuellement Maputo), où il a fait ses études et débuté comme poète, par ses collaborations aux suppléments littéraires et publié son premier livre en 1974, Sílaba a Sílaba, «qui a annoncé une respiration haletante, impatiente et presque agressive», comme l'a écrit Eugénio Lisboa. Au Portugal, il a publié des livres de poésie, de fiction (nouvelles et roman), des essais, deux journaux et un volume de mémoires, Um Rapaz a Arder (2013). L’inventaire et l’appréciation qu’il a ainsi réalisés de la poésie portugaise des annés 1980 à 90 font de ses recensions critiques une référence obligatoire pour tous ceux qui s’intéressent à ce domaine. Dans Fractura (2003), un essai sur la condition homosexuelle dans la littérature portugaise contemporaine, il signale des représentations de l'homotextualité nationale dans une perspective qui n'écarte pas la ‘négociation de l'identité’. Ses poèmes sont traduits en anglais, français, espagnol, italien et hébreu. Il est représenté dans plusieurs anthologies de poésie portugaise contemporaine. En plus de l'histoire Le stratagème, publiée dans un volume collectif (2008), a publié plusieurs contes dans le magazine Egoísta. Il a participé à des réunions d'écrivains, à des séminaires et à des festivals de poésie au Portugal, Espagne, France (Salon du Livre, Paris, 2002), Italie, Grèce et Colombie. Il a collaboré et collabore à plusieurs publications littéraires. Depuis 2005, maintient le blog Da Literatura. Il habite à Lisbonne.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

En juillet 2010, il épouse Jorge Neves, son compagnon depuis 1972.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1974 Sílaba a Sílaba
  • 1979 Um Cão de Angústia Progride
  • 1983 A Linguagem da Desordem
  • 1984 Olhos Calcinados
  • 1988 Archote Glaciar
  • 1991 Arbítrio
  • 1999 Marcas de Água
  • 2004 Poesia Escolhida
  • 2011 Y si Todo, de Repente? / Anthologie publiée en Espagne
  • 2011 Desobediência

Fiction[modifier | modifier le code]

  • 2000 Persona, contes, 2007 édition révisée.
  • 2007 Cidade Proibida, roman

Essai et critique[modifier | modifier le code]

  • 2002 Comenda de Fogo
  • 2003 Fractura
  • 2004 Metal Fundente
  • 2007 Intriga em Família
  • 2010 Aula de Poesia
  • 2014 Pompas Fúnebres

Memoir[modifier | modifier le code]

  • 2005 Os Dias de Veneza
  • 2013 Cadernos Italianos
  • 2013 Um Rapaz a Arder

Éditions[modifier | modifier le code]

  • 2008 Canções e Outros Poemas, António Botto.
  • 2008 Fátima, António Botto.
  • 2018 Poesia, António Botto, poésie complète.

Références[modifier | modifier le code]

«A Linguagem da Desordem», critique de Eugénio Lisboa, http://coloquio.gulbenkian.pt/bib/sirius.exe/getrec?mfn=4065&_template=singleRecord

«A marca da excisão na poesia de Eduardo Pitta», critique de Ana Luísa Amaral. http://coloquio.gulbenkian.pt/bib/sirius.exe/getrec?mfn=7942&_template=singleRecord

«Persona», critique de Fernando Matos Oliveira, http://coloquio.gulbenkian.pt/bib/sirius.exe/getrec?mfn=8233&_template=singleRecord

«Pompas Fúnebres», critique de Hugo Pinto Santos, http://coloquio.gulbenkian.pt/bib/sirius.exe/getrec?mfn=18876&_template=singleRecord

Liens externes[modifier | modifier le code]