Eduardo Marquina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eduard Marquina i Angulo
Eduardo Marquina, de Audouard.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière Saint-Just (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
Rafael Marquina (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Genre artistique
Distinctions
Grand-croix de l'ordre d'Alphonse X le Sage‎ (d) ()
Grand-croix de l'ordre d'Isabelle la Catholique‎ ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Sepultura de Manuel Bretón de los Herreros, Francisco Villaespesa y Eduardo Marquina (panteón de Hombres Ilustres, sacramental de San Justo).JPG

Vue de la sépulture.

Eduardo Marquina, né le à Barcelone et mort le (à 67 ans) à New York, où il était en poste comme diplomate, est un poète et dramaturge espagnol, dont l'œuvre se situe dans la mouvance de l'école moderniste catalane.

Son drame historique En Flandes se ha puesto el Sol est récompensé par le prix du drame historique. Il est traduit en français sous le titre En Flandre le soleil s'est couché par le jeune écrivain belge Prosper-Henri Devos[1].

Il collabore à la revue littéraire La Esfera.

Eduardo Marquina intègre l'Académie royale espagnole en 1931.

À l'initiative du roi Alphonse XIII, Marquina écrit la première version des paroles de l'hymne national espagnol[N 1] dont la musique a été composée au XVIIIe siècle, mais qui ne sera cependant jamais officialisée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les paroles de Marcha real sont disponibles sur (es) WikiSource.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eugène De Seyn, Dictionnaire biographique des Sciences, des Lettres et des Arts en Belgique, Bruxelles, 1935, tome I, p. 378.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]