Eduardo Hernández-Pacheco y Estevan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eduardo Hernández-Pacheco y Estevan
Eduardo Hernández-Pacheco y Estevan.png
Eduardo Hernández-Pacheco y Estevan en 1910.
Fonction
Professeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
AlcuéscarVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Eduardo Hernández-Pacheco y EstevanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Francisco Hernández-Pacheco (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Société royale espagnole d'histoire naturelle (d) ()
Académie royale des sciences exactes, physiques et naturelles (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Eduardo Hernández-Pacheco y Estevan, né le à Madrid et mort le à Alcuéscar, est un naturaliste, géologue et préhistorien espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études secondaires à Badajoz et obtient une licence de sciences naturelles à l'université complutense de Madrid où il est récompensé d'un prix extraordinaire.

Boursier de la Junta para Ampliacion de Estudios, il fait le tour des musées européens (France, Belgique, Suisse et Italie) puis devient professeur de sciences naturelles au collège de Cáceres puis de Cordoue. En 1910, il obtient la chaire de géologie de la Faculté des sciences de l'université centrale de Madrid ainsi que celle de géographie physique.

On lui doit de nombreuses fouilles dans toutes les régions espagnoles et se spécialise sur l'art pariétal du Levante dont il propose une datation plus récente que celle de l’abbé Breuil et de Hugo Obermaier.

Instigateur avec Enrique de Aguilera y Gamboa de la Comision de Investigaciones Paleontologicas y Prehistoricas (1913), il est nommé directeur des travaux et des publications et organise la collaboration avec les préhistoriens étrangers.

Chef de la section de géologie et de paléontologie du Musée national des sciences naturelles (1910), il organise et mène les travaux géologiques et paléontologiques en Espagne et au Sahara espagnol où il effectue des missions de 1942 à 1945 jusqu'au golfe de Guinée.

Président de la Commission des terrasses pliocènes et pléistocènes de l'Union géographique internationale, il est élu membre de l'Académie des sciences exactes, physiques et naturelles en 1922 et entre au conseil de l'Institut international d’anthropologie de Paris.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • Estudio geologico de la Sierra de Montanchez, 1896
  • Practicas elementales de Historia natural, 1903
  • Ensayo de sintesis geologica del norte de la Peninsula Ibérica, 1912
  • Geleogia y Paleontologia del mioceno de Palencia, avec J. Dantin Cereceda, 1915
  • La Caverna de la Pena de Candamo (Asturias), avec J. Cabré Aguilo et F. Benitez Mellado, 1919
  • Las Pinturas preistoricas de las cuevas de Arana (Valencia). Evolucion del arte rupestre en Espana, 1924
  • Aranjuez y el territorio al Sur de Madrid, 1926
  • Guias de los sitios naturales de interés nacional, 1931-1935
  • La Prehistoria, 1947
  • El Sáhara español. Estudio geológico, geográfico y botánico, 1949
  • Espana y Portugal, 1954
  • Prehistoria del Solar Hispano, 1959

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sucinta biografia del Profesor Eduardo Hernandez Pacheco, in Real Sociedad Espanola de Historia Natural, 1954
  • M. Almagro, Prof. Eduardo Hernandez Pacheco, Ampurias no 26-27, 1964-1965
  • F. Jorda Cerda, Eduardo Hernandez Pacheco, Zephyrus, XVI, 1965
  • Ève Gran-Aymerich, Les chercheurs de passé, Éditions du CNRS, 2007, p. 863-864 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]