Eduardo Colombo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Eduardo Colombo (né le à Quilmes, Argentine et mort le ) est un médecin psychiatre, enseignant en psychologie sociale et psychanalyste argentin membre du Quatrième Groupe.

Militant et théoricien anarchiste, d’abord en Argentine puis en France depuis 1970, il contribue à de nombreux ouvrages et titres de la presse libertaire internationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Argentine : premiers engagements, première incarcération[modifier | modifier le code]

En Argentine, dès 1945, où il est actif dans les collectifs lycéens et étudiants.

Il se rapproche du mouvement libertaire en 1947 et rejoint la Fédération ouvrière régionale argentine à partir de 1948. En 1949, il est emprisonné, avec d’autres militants, pour la publication du journal La Protesta.

À partir de 1961, il est professeur en psychologie sociale dans les universités de La Plata et de Buenos Aires, postes dont il démissionne, en 1966, après que le coup d’État militaire du général Juan Carlos Onganía[1].

1970 : exil en France[modifier | modifier le code]

Il fuit l’Argentine en 1970 et vit depuis à Paris où il poursuit son engagement politique.

Il contribue à de nombreuses revues anarchistes, dont A/Rivista Anarchica (Milan, 1971-1974)[2], La Lanterne noire (Paris, 1974-1978), Volontà (Milan, 1982-1996) et à Réfractions, revue de recherches et expressions anarchistes (France) depuis 1997. Il est aussi adhérent à la Confédération nationale du travail (France) et membre des Éditions CNT-RP[1].

Il est l'auteur de nombreux essais de psychologie, psychanalyse et de philosophie politique, parmi lesquels La Volonté du peuple, Démocratie et anarchie, publié en 2007, rédigés en espagnol, en italien et en français et traduits en plusieurs langues[3].

Psychanalyste[modifier | modifier le code]

Médecin et psychologue, il commence sa formation de psychanalyste dans l'Association psychanalytique argentine. De 1962 à 1963, il occupe le poste de secrétaire de rédaction de la revue Acta psiquiátrica y psicológica de América Latina.

Il est membre du Quatrième Groupe, Organisation psychanalytique de langue française (OPLF), école de psychanalyse française, fondée en 1969[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le problème du Pouvoir : entre psychologie sociale et anarchisme, Les C@hiers de psychologie politique, 28 octobre 2015, [lire en ligne].
  • (it) Rete delle Biblioteche Anarchiche e Libertarie (RebAl), [lire en ligne].
  • (en) The State as Paradigm of Power, Volontá, 1984, extraits [lire en ligne].

En français[modifier | modifier le code]

  • Rolégomènes à une réflexion sur la violence, 2002, [lire en ligne].
Préface

Audiovisuel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Dictionnaire des anarchistes, « Le Maitron », 2014 : notice biographique.
  2. Mikhail Agoursky, Les Nouveaux patrons : onze études sur la techno-bureaucratie, Éditions Noir, 1979, page 211.
  3. Catalogue général des éditions et collections anarchistes francophones : Eduardo Colombo.
  4. Publications sur le site du Quatrième Groupe, lire en ligne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]