Eduardo Berti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berti.
Eduardo Berti
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Eduardo Berti est un écrivain argentin, né en 1964 à Buenos Aires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Très jeune, Eduardo Berti collabore dans les journaux les plus importants de son pays (Página/12, Clarín, La Nación), il est le fondateur d'une des premières radios indépendantes de l'Argentine et il publie deux livres journalistiques autour de la musique populaire en Amérique Latine.

Dans les années 90, en parallèle à la réalisation de documentaires pour la télévision sur l'histoire du tango, il travaille aussi comme critique littéraire et lecteur.

Son activité comme traducteur est très importante. Il a traduit depuis l'anglais vers l'espagnol des œuvres de Nathaniel Hawthorne, Jane Austen et autres; et il traduit aussi depuis le français vers l'anglais.

Ses livres sont publiés en Argentine et en Espagne, et traduits en Angleterre (Pushkin Press), au Japon (Schinchosa) au Portugal (Temas e Debates) et en France.

En 2014, il devient membre de l'Oulipo.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Désordre électrique, 1998. Grasset.
  • Madame Wakefield, 2000. Grasset. Nommé pour le prix Fémina.
  • La Vie impossible, 2002. Actes Sud. Prix Fernando Aguirre/Libralire.
  • Tous les Funes, 2004. Actes Sud.
  • Rétrospective de Bernabé Lofeudo, 2006. Actes Sud.
  • Madame Wakefield (poche), 2007. Babel.
  • Les Petits Miroirs, 2007. MEET.
  • L’Ombre du boxeur, 2009. Actes Sud.
  • L'Inoubliable, 2011. Actes Sud.
  • Le Pays imaginé', 2013. Actes Sud.

Liens externes[modifier | modifier le code]