Eduardo Berti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berti.

Eduardo Berti est un écrivain argentin, né en 1964 à Buenos Aires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Très jeune, Eduardo Berti collabore dans les journaux les plus importants de son pays (Página/12, Clarín, La Nación), il est le fondateur d'une des premières radios indépendantes de l'Argentine et il publie deux livres journalistiques autour de la musique populaire en Amérique Latine.

Dans les années 90, en parallèle à la réalisation de documentaires pour la télévision sur l'histoire du tango, il travaille aussi comme critique littéraire et lecteur.

Son activité comme traducteur est très importante. Il a traduit depuis l'anglais vers l'espagnol des œuvres de Nathaniel Hawthorne, Jane Austen et autres; et il traduit aussi depuis le français vers l'anglais.

Ses livres sont publiés en Argentine et en Espagne, et traduits en Angleterre (Pushkin Press), au Japon (Schinchosa) au Portugal (Temas e Debates) et en France.

En 2014, il devient membre de l'Oulipo.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Désordre électrique, 1998. Grasset.
  • Madame Wakefield, 2000. Grasset. Nommé pour le prix Fémina.
  • La Vie impossible, 2002. Actes Sud. Prix Fernando Aguirre/Libralire.
  • Tous les Funes, 2004. Actes Sud.
  • Rétrospective de Bernabé Lofeudo, 2006. Actes Sud.
  • Madame Wakefield (poche), 2007. Babel.
  • Les Petits Miroirs, 2007. MEET.
  • L’Ombre du boxeur, 2009. Actes Sud.
  • L'Inoubliable, 2011. Actes Sud.
  • Le Pays imaginé', 2013. Actes Sud.

Liens externes[modifier | modifier le code]