Edoardo Puglisi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Edoardo Puglisi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activité
Site web

Edoardo Puglisi (né en 1936 à Catane en Sicile) est un peintre, un sculpteur, un illustrateur et un photographe italien contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses études classiques terminées, très jeune, Edoardo Puglisi quitte la Sicile pour entreprendre de nombreux voyages au cours desquels il approfondit sa culture et son art, surtout en France, en Iran et en Yougoslavie.

Son esprit entreprenant et polymorphe l’amène à être en même temps peintre et homme de spectacle.

Le peintre[modifier | modifier le code]

Les années 1960 sont fondamentales pour la formation d'Edoardo Puglisi.

Il débute comme portraitiste à Montmartre et connaît la bohème dans les cafés littéraires de Paris auprès de différents artistes et écrivains. Il adopte l’idéologie du nouveau réalisme.

Il se frotte à la pensée du critique Pierre Restany et invente une technique particulière basée sur l’utilisation de pigments colorés et de vernis fluorescents caractéristiques de la technologie industrielle moderne.

En Perse, il fréquente la tribu des Baktyari et découvre le secret du mélange et du vieillissement de la couleur que lui révèlent les maîtres teinturiers. Profitant de ces nouvelles connaissances, il arrive à atteindre une maîtrise élevée dans l’utilisation des émaux, créant ainsi un sceau très personnel qui fait reconnaître clairement son style.

À Téhéran, en compagnie d’un groupe de peintres invités par le gouvernement de Perse, il peint à fresque le « jardin d'hiver » dans la salle des fêtes du palais impérial.

Démarre alors sa première période romantique avec « La Fleur et sa Grande Aventure » qui le fera connaître dans le monde artistico-culturel italien. Toujours dans les 60, il enseigne à l’école d’art de Novi Sad, en ex-Yougoslavie.

Les années 70 sont une suite de succès avec des expositions personnelles en Italie mais aussi à Paris, Cannes, Bâle, Lugano, Chiraz, Tunis, Téhéran, Belgrade.

En 1973, une équipe de journalistes américains lui décerne pour son activité internationale le titre de « Grand Maître » en même temps qu’à Henry Kissinger, Ted Kennedy, Liza Minnelli, Dean Martin et Frank Sinatra.

En 1974, il est nommé citoyen d’honneur de Ponte Buggianese (province de Florence).

La même année, au Musée National de la Science et de la Technique de Milan, au cours d’un jumelage culturel italo-iranien, les autorités, en présence du ministre-conseiller de l’ambassade impériale d’Iran à Rome, Reza Hacehmain, une œuvre de Puglisi est choisie pour aller enrichir la collection privée du Shah.

En 1975, la Rifi Record choisit un dessin de Puglisi pour la couverture de Franz Schubert, série Penny.

En 1979, le Président de la République Italienne, Sandro Pertini, lui confère le titre de Cavaliere al Merito della Repubblica Italiana (« Chevalier dans l’ordre du Mérite »).

La même année, la Municipalité de Milan lui remet l’Ambrogino d’Oro (la Médaille d’Or de la ville).

L’A.C.T.S. (Architectural Ceramics & Tiles by Shino Toseki) de Kyoto fait entrer, dans sa propre collection de céramiques, la fleur stylisée de Puglisi à côté des dessins de Dova, Picasso, Rotella, Scavino (production italienne CEDIT) qui serviront à orner la vaisselle et l’ameublement de nombreuses chaînes d’hôtels au Japon (Catalogue 1982-1983).

Entre 1992 et 1993, quelques-unes de ses œuvres entrent dans les collections des musées du Vatican.

En 1994 démarre un nouveau cycle d’expositions à thème « Si Venise m’était contée », « Émotions d’artiste », « Masques … et bas les masques », « Plumes d’autruche, fleurs et … champagne ». Ces expositions personnelles, présentées en France et en Suisse, le mettent au rang de la New Age painting : la preuve en est la « performance » « United Colors of New Age » dans le contexte de l’exposition « Belle Époque, fleurs et … champagne » à Aix-en-Provence en 1997.

En 2006, il décide de travailler aussi dans sa Sicile natale et dans un nouvel atelier sur les pentes de l’Etna, il produit une œuvre monumentale Magnete Lavico (« Aimant Lavique »).

En coopération avec l’écrivain Marie-Claire Delamichelle, sa compagne (qui l’exhorte aussi, grâce à leur amitié avec le critique Achille Bonito Oliva, à aborder des expressions qui conjuguent la force chromatique de ses œuvres et d’évidentes valeurs intellectuelles) il réalise l’installation Hólos.

En 2009, intéressé par les problèmes inhérents à l’écologie et à la sauvegarde de sa propre terre, pensée aussi au sens étendu de planète, il épouse, après vingt-six ans d’amitié et de vie commune, l’artiste et écrivain Marie-Claire Delamichelle : ce fut un mariage-happening dédié à la Terre-Mère.

En 2010, présenté dans le catalogue par le critique Gérard Xuriguera, Edoardo Puglisi expose « Les éclats d’une Couleur Sonore » dans les sept salons de l’Espace Riquet du Musée des Beaux-Arts de Béziers ouvrant tout grand l’esprit sur un panoramique de la recherche de Soi à travers l’énergie de la couleur.

En 2016, dans la maison ateliers de Boulange'Art à Labastide-Rouairoux, Edoardo Puglisi crée un évènement contemporain, une performance dont le thème reposait sur le "Cyclope", "le Temps des cerises" et le "Temps qui passe".

L'homme de spectacle[modifier | modifier le code]

Edoardo Puglisi organise des manifestations artistiques de niveau international, tel le « Pavone d’Oro » (« le Paon d’Or ») et fréquente la jet society : Benito Jacovitti, Walter Molino, Enzo Biagi, Enrico Vaime, Giorgio Saviane, Nantas Salvalaggio, Anita Ekberg, Anthony Quinn, Monica Guerritore, Steve Mc Queen. Il reçoit le Selenio d’Oro pendant le concours Regia Televisiva « Mise en Scène télévisée » pour l’émission Saint-Germain-des Prés sur Télé-Delta, aujourd’hui Rete 4 (« La 4 »).

Ce tableau a été donné par l'auteur au Musée des Beaux-Arts de Béziers
Cette sculpture a été donnée par l'auteur au Musée des Beaux-Arts de Béziers
Marie Claire et Edoardo, assis sur un trône royal du Cameroun, lors de la visite de l'exposition "L'imaginaire africain", à l'Espace Riquet à Béziers.
Edoardo et Marie Claire, assise sur un trône royal du Cameroun, lors de la visite de l'exposition "L'imaginaire africain", à l'Espace Riquet à Béziers.
De gauche à droite, M. Michel Miallet Conseiller Municipal Délégué à la Voirie, Edoardo Puglisi, Marie-Claire Delamichelle son épouse, M. Christian combes, Président du tribunal de grande instance de Béziers

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses œuvres sont exposées dans les pinacothèques et les musées suivants :

  • Musée National de la Science et de la Technique de Milan (Italie)
  • Musée Municipal “Malaspina” de Pavie (Italie)
  • Pinacothèque Municipale de Rome (Italie)
  • Musée d’Art Moderne de Téhéran (Iran)
  • Musée d’Art Moderne de Jacksonville (Floride)
  • Musées du Vatican (Italie)
  • Pinacothèque d’Art Contemporain de Ruffano - Lecce (Italie)
  • Musée des Beaux-Arts de Béziers (France)
  • Boulange'Art, Place de l'Eglise à Labastide-Rouairoux (France)

Liens externes[modifier | modifier le code]