Edmond Lacoste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacoste.

Edmond Lacoste, né à Tournai le et décédé à Vichy le , était médecin, historien, critique et poète contemporain de langue latine, adepte du latin vivant. Il s'était établi à Armentières.

Biographie[modifier | modifier le code]

Edmond Lacoste publia une œuvre critique en français et préféra la langue latine pour exprimer ses élans poétiques.

Il collabora avec l'architecte Henry Lacoste, son frère, pour lui trouver des inscriptions latines de style lapidaire destinées à orner certains de ses bâtiments.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

  • Bayle nouvelliste et critique littéraire, Paris, 1929
  • Essais et réflexions d'humanisme, Lille, 1961
  • Quelques réflexions sur "l'origine photochimique de la vie", Lille, 1962
  • Les dernières semaines d'Alfred Loisy, suivi de quelques Souvenirs, Lille, 1963
  • Variétés littéraires, Lille, 1964
  • Esquisses de littérature et de morale, Lille, 1967
  • Mélanges de littérature, Lille, 1969
  • Études et croquis, Lille, 1973
  • Derniers Essais, Lille, 1976
  • Regain, Lille, 1977

En latin[modifier | modifier le code]

  • Silves latines et françaises, Lille, 1962
  • SILVARUM liber quartus, Lille, 1971

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Éric Hennaut et Liliane Liesens, Henri Lacoste, architecte, 1885-1968, préface de Maurice Culot, AAM Éditions, Bruxelles, 2008, pp. 14, 15, 38, 223, 243, 249, 252.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]